La Norvège peut attirer plusieurs productions cinématographiques internationales - 3
bonhomme de neige, Photo: Pixabay

La Norvège peut accepter jusqu’à quatre productions cinématographiques internationales de la taille du film «  Le bonhomme de neige  » chaque année, selon un rapport récent.

Le savoir que tant de productions cinématographiques internationales peuvent être attirées en Norvège – le Norwegian Film Institute (NFI) les apporte lorsqu’il tente d’attirer des producteurs pendant le festival de Cannes. Le festival est organisé cette année du 17 au 28 mai, écrit Klassekampen.

Le grand film «The Snowman» a été enregistré à Oslo avec Michael Fassbender en tête l’hiver dernier. Le film a été la première production à recevoir le soutien du nouveau programme d’incitation du gouvernement pour le cinéma. «The Snowman» est un film sur le détective Harry Hole, basé sur un roman de l’écrivain norvégien Jo Nesbø.

Découvrez un magnifique Fjord

L’année dernière, le film a reçu la quasi-totalité du pot de 45 millions NOK. Le cadre est passé à 56 millions cette année, mais la Norvège a la capacité de recevoir plus d’enregistrements de films et devrait agrandir le pot, selon un nouveau rapport d’Olsberg SPI.

Il a été commandé par le Norwegian Film Institute et a été achevé plus tôt cette année, mais a été récemment publié par le cabinet de conseil britannique.

Découvrez les Aurores Boréales

Peut gérer quatre productions

Selon le rapport, l’industrie cinématographique norvégienne peut gérer quatre productions de la taille de «The Snowman» chaque année.

Le système rend attrayant l’enregistrement de films et d’émissions de télévision en Norvège, car les producteurs peuvent obtenir un remboursement allant jusqu’à 25 pour cent des coûts qu’ils encourent pendant l’enregistrement.

Le secrétaire d’État, Bård Folke Fredriksen (conservateurs), au ministère de la Culture, a déclaré que le ministère pense que le programme d’incitation a pris un très bon départ.

– Mais le schéma est encore relativement nouveau. Nous devons développer davantage le système au fil du temps en nous basant sur les expériences que nous faisons en cours de route, écrit-il dans un e-mail au journal.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui