Les émissions de gaz à effet de serre ont diminué l'an dernier - 5
FuméeIllustration.Fumée

Les émissions totales de gaz à effet de serre en 2016 s’élevaient à 53,4 millions de tonnes de CO2 équivalents, selon les chiffres préliminaires. C’est près de 1 % de moins qu’en 2015.

Cela signifie que près de 0,5 million de tonnes de gaz à effet de serre en moins ont été émises en Norvège en 2016 par rapport à l’année précédente, mesurées en équivalents CO2.

La cause principale est la réduction de l’utilisation des combustibles fossiles dans le trafic routier et l’extraction de pétrole et de gaz.

Une utilisation accrue des biocarburants a réduit les émissions du trafic routier
Le nombre total de voitures a augmenté l’an dernier, tout comme le volume de trafic mesuré en kilomètres. En 2016, 4,3 milliards de litres d’essence et de diesel automobile ont été vendus au total.

C’est 119 millions de litres de plus que l’année précédente. Néanmoins, les gaz à effet de serre du trafic routier ont été réduits de 3,6 % en 2016.

Le mélange de biocarburants dans l’essence et le diesel automobile a été l’une des principales raisons de la baisse. En 2016, 62,5 millions de litres de bioéthanol ont été ajoutés à l’essence, soit une part de biocarburant de 5,4 %.

Pour le diesel automobile, 400,7 millions de litres de biodiesel ont été ajoutés, soit une part de biocarburant de 12,8 %. La part totale des biocarburants a plus que doublé de 2015 à 2016, passant de 4,5 à 11 %.

Moins d’utilisation de gaz naturel dans la production de pétrole et de gaz
Malgré une production plus élevée de pétrole et de gaz en 2016, les émissions de gaz à effet de serre de ces activités ont été réduites de 1,6 % par rapport à 2015.

Ceci est principalement dû à une moindre utilisation du gaz naturel pour la production d’électricité sur les champs.

Source : SSB / Norvège aujourd’hui