Immigration élevée de réfugiés - Norway Today - 3

La plus forte croissance de l’immigration en 2016 concernait les personnes originaires de Syrie qui, à la suite de la crise des réfugiés, se sont retrouvées en Norvège.

Environ 9 500 citoyens syriens ont obtenu une protection en Norvège en 2016. En outre, 1 500 Syriens sont arrivés l’année dernière par le biais de l’immigration familiale.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a signalé en 2016 que 65 millions de personnes ont été déplacées dans le monde.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Ce chiffre est le plus élevé depuis la Seconde Guerre mondiale. Environ 30 000 demandeurs d’asile sont arrivés en Norvège, dont un nombre particulièrement important en provenance de Syrie.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Ce n’est que lorsque la demande d’un demandeur d’asile est acceptée et qu’il est classé comme réfugié en Norvège qu’il est inclus dans les statistiques de la population.

Les statistiques sur les motifs d’immigration montrent que 15 200 nouveaux réfugiés résidaient en Norvège en 2016. Ce type d’immigration a augmenté de 64 % entre 2015 et 2016.

Au cours de la dernière décennie, les réfugiés ont représenté 10 à 20 % de toutes les immigrations non nordiques. Le chiffre correspondant en 2016 était de 30%.

La plupart de Syrie

Les réfugiés syriens constituaient le groupe le plus important, avec 9 500 immigrants. Cela correspond à 63 pour cent de toutes les immigrations enregistrées en raison du refuge en 2016. Les citoyens d’Érythrée et d’Afghanistan étaient également de grands groupes de réfugiés, avec respectivement 1 800 et 1 700 immigrations.

Augmentation du nombre d’immigrants de la famille d’un réfugié

Au total, 16 500 personnes ont immigré en Norvège pour des raisons familiales en 2016. Parmi celles-ci, 4 200 personnes sont venues en tant que réfugié. Le chiffre correspondant pour 2015 était de 3 600 personnes.

Même si le nombre d’immigrants familiaux de réfugiés a augmenté en 2016 par rapport à l’année précédente, ce groupe ne représentait encore que 25 pour cent de toutes les immigrations familiales l’année dernière.

Forte proportion de résidents parmi les réfugiés

La raison de l’immigration a une incidence sur le fait que les immigrants quittent le pays. Les réfugiés ont émigré dans une très faible mesure. Parmi ceux qui ont immigré en tant que réfugiés, 86 % vivaient encore dans le pays au 1er janvier 2017.

Source : SSB / Norvège aujourd’hui