Vidar Helgesen s'envole pour la Chine pour des discussions sur le climat - 3
Le ministre du Climat et de l’Environnement Vidar Helgesen.Photo : Audun Braastad / NTB scanpix

Le ministre du Climat et de l’Environnement, Vidar Helgesen du parti Høyre (H) est en Chine pour signer un nouvel accord de coopération environnementale. Diversité de la nature, pollution et déchets dangereux sont les maîtres mots de la visite.

Helgesen rencontrera l’envoyé pour le climat, Xie Zhenhua, et le ministre de l’Environnement, Li Ganjie. Il espère que les pourparlers revitaliseront le dialogue sur le climat qui a cessé au niveau politique lorsque Liu Xiaobo a reçu le prix Nobel de la paix en 2010.

Découvrez les Aurores Boréales

«Nous signerons un nouvel accord et actualiserons la coopération environnementale dans les domaines de la pollution, des déchets dangereux, de la diversité naturelle, du climat et de la création d’une économie verte. De plus, j’aborderai des questions liées à la pollution marine et aux micro-plastiques », a déclaré Helgesen à l’agence de presse NTB.

Avec la nouvelle politique climatique des États-Unis sous le président Donald Trump, la Chine jouera un rôle encore plus important dans le travail international sur le climat, a souligné Helgesen. Il discutera également des efforts de lutte contre la déforestation avec son homologue chinois.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Le marché du bois, du soja et de l’huile de palme (qui conduit à la déforestation) est important en Chine, et nous prendrons des mesures pour limiter l’utilisation de ces produits », a-t-il déclaré.

Les efforts de la Chine pour développer un système national de quotas de gaz à effet de serre qui fonctionne bien seront également discutés lors de la visite de Helgesen.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui