Diminution du nombre d'expulsions forcées au premier semestre - 3
Unité de la police de l’immigration : Terje Pedersen / NTB scanpix

2 825 personnes ont été transportées de force depuis la Norvège au cours du premier semestre de cette année. Il s’agit d’une baisse de 29 % par rapport à la même période l’an dernier.

Les chiffres de l’Unité de la police de l’immigration (PU) montrent qu’au cours de la même période l’année dernière, 3 962 personnes ont été expulsées de Norvège.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Au premier semestre de cette année, 1 066 du total étaient des criminels et des condamnés. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport au premier semestre de l’année dernière, où 1 031 condamnés avaient été expulsés du pays .

Le transport de criminels représente 37 pour cent de tous les transports, ce qui représente une augmentation de 11 points de pourcentage par rapport à l’année dernière.

Découvrez un magnifique Fjord

Parmi les ex-détenus qui ont été transportés jusqu’à présent en 2017, 21% avaient la nationalité roumaine, 14% étaient des citoyens polonais et 9% venaient de Lituanie.

Au total, 2 091 des rapatriés ont été transportés à la suite d’une décision d’expulsion, tandis que 495 ont été renvoyés après le rejet des demandes d’asile et 239 ont été renvoyés à la suite du règlement Dublin III, c’est-à-dire que la personne doit être renvoyée dans le pays de l’UE la première personne Arrivé dans.

La Direction de l’immigration (UDI) est chargée des retours assistés, anciennement appelés retour volontaire. Les retours assistés ne sont pas inclus dans les statistiques PU.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui

————