Les deux tiers des côtes norvégiennes sont accessibles au public - 3
Photo de la ville de Bærum.Photo Norway.mw Media

Un tiers de la zone côtière norvégienne est affecté par l’activité humaine, mais il existe de grandes différences régionales. La zone côtière le long du fjord d’Oslo est la moins accessible.

La partie de la zone côtière considérée comme non accessible au public comprend principalement des zones affectées par des bâtiments, mais aussi des terres agricoles, des routes et des lignes de train. Afin de protéger la zone côtière et de réduire la pression sur les ressources foncières due à la construction, le gouvernement a publié de nouvelles directives d’aménagement en 2011.

Découvrez un magnifique Fjord

La zone côtière le long du fjord d’Oslo, qui comprend les comtés d’Akershus, d’Oslo et de Buskerud, est la moins accessible en Norvège. Seulement 30 pour cent sont ouverts au public et environ 60 pour cent sont affectés par des bâtiments. Ici, nous constatons également la plus forte diminution de la zone côtière accessible ces dernières années.

La zone côtière du sud de la Norvège est moins touchée par l’activité humaine que la région du fjord d’Oslo, mais la pression sur les ressources foncières due à la construction reste élevée. Près de la moitié de la zone côtière est considérée comme accessible, mais environ un tiers est affecté par des bâtiments.

Découvrez les Aurores Boréales

En comparaison, la côte ouest et le nord de la Norvège subissent moins de pression sur les ressources foncières en raison de l’activité de construction. Le long de la côte ouest, environ 75 % de la zone côtière est accessible. Cependant, près d’un tiers de cette pente est considéré comme trop raide pour les activités de plein air.

Source : SSB / Norvège aujourd’hui