Ouragan Irma : les Norvégiens bloqués - Norway Today - 3

Ouragan Irma : des Norvégiens bloqués à l’école

Le manque de carburant empêche Ada Elisabeth Aas et son mari Kai de s’écarter avant que l’ouragan Irma ne frappe. Les hôtels bondés les amènent à rester dans une école.

Le couple a été évacué de l’hôtel dans lequel ils ont séjourné aux Florida Keys samedi, mais n’a pas pu trouver de chambre d’hôtel disponible dans des zones moins vulnérables à proximité.

– On nous a dit d’aller à Tampa et de rester dans une école là-bas. Nous avons été accueillis par la Croix-Rouge et la police, raconte Ada Aas à NTB.

Le couple marié, qui est en vacances, est arrivé mardi et a vu comment l’État se prépare au passage de l’ouragan Irma dimanche. 5,6 millions de personnes en Floride ont reçu l’ordre d’évacuer.

Aas a des parents à Atlanta, mais le manque d’essence les empêche de s’y rendre.

– On nous a dit d’aller au nord et les gens sont devenus fous. Il y avait de longues files d’attente pour acheter de l’essence.

Dans la bonne humeur

– Si nous avions pu partir, nous l’aurions fait, mais nous ne pouvons pas le faire. Nous sommes factuellement bloqués ici, dit Aas. On a dit aux deux qu’ils devaient rester où ils étaient jusqu’à lundi ou mardi.

Les autorités de Floride ont utilisé des mesures et des mots forts pour décrire les dégâts que l’ouragan Irma peut causer.

– Cet ouragan vous tuera si vous ne vous écartez pas de son chemin, a déclaré le porte-parole du centre national des ouragans, Dennis Feltgen.

– Nous n’avons pas peur, nous sommes de bonne humeur. Nous sommes pris en charge, dit Aas, ajoutant qu’elle et son mari sont les seuls touristes à séjourner dans l’école.

20 personnes ont péri

Irma a déjà établi plusieurs records lors de son voyage meurtrier depuis l’océan Atlantique et au-dessus des îles des Caraïbes.

Il a provoqué des vents extrêmes d’au moins 82 mètres par seconde sur une période de temps plus longue que tout autre système météorologique mesuré par satellite.

Plusieurs petites îles des Caraïbes sont complètement rasées et au total, au moins 20 personnes ont péri. On craint que le nombre de morts ne continue d’augmenter.

L’ouragan est entré dans les Caraïbes mercredi et a d’abord frappé Barbuda, dans l’État insulaire d’Antigua-et-Barbuda, avant de continuer vers le continent.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui