Solberg se sent en droit de soutenir financièrement le Service des droits de l'homme - 3
Oslo. Le Premier ministre Erna Solberg et le chef du parti travailliste Jonas Gahr Støre sous le trontaledebatten au Storting mercredi: Heiko Junge / NTB scanpix

« Devrions-nous financer uniquement ce que nous aimons ? » Le Premier ministre Erna Solberg de Høyre (H) a déclaré en réponse à l’appel à réduire les aides d’État au Service des droits de l’homme.

C’est une partie du prix de la démocratie que nous finançons également nos critiques », a déclaré Solberg lors du débat sur le financement mercredi.

Découvrez les Aurores Boréales

Elle pense que la discussion doit avancer si la Norvège va financer un large éventail de projets, et que ce serait un nouveau principe de ne financer que ce avec quoi vous êtes d’accord.

C’est le leader de l’Arbeiderpartiet (Ap), Jonas Gahr Støre, qui a exhorté le Premier ministre à réduire le soutien au fonds favorisant l’intégration et l’inclusion.

Découvrez un magnifique Fjord

«Il ne fait pas la promotion de ceux-ci. Cela crée de la stigmatisation. Cela, nous pouvons le montrer clairement. Le soutien peut être annulé », a-t-il déclaré.

Source : NRK / La Norvège aujourd’hui