150 millions de NOK pour un programme de développement de lutte contre les déchets plastiques et autres déchets marins - 3

«La Norvège a l’intention de prendre la tête des affaires maritimes au niveau international. Les déchets marins, y compris les plastiques, sont devenus l’un des problèmes environnementaux les plus graves de notre époque.

C’est pourquoi le gouvernement lance un effort concerté pour lutter contre les déchets marins et les microplastiques et met en place un programme de développement dans ce domaine », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Børge Brende.

Le gouvernement intensifie ses efforts dans ce domaine et lance un programme de développement pour lutter contre les déchets plastiques et autres déchets marins, avec un budget de 150 millions de NOK pour 2018.

Découvrez un magnifique Fjord

«Le nouveau programme de développement utilisera des approches efficaces et respectueuses de l’environnement pour lutter contre les déchets marins. Dans un premier temps, le programme se concentrera sur l’Asie du Sud-Est, qui est la région où le problème est le plus aigu.

Découvrez un magnifique Fjord

Nous examinerons également les moyens d’utiliser le programme pour soutenir d’autres pays et régions où les déchets marins constituent un problème croissant, par exemple en Afrique», a déclaré M. Brende.

Le gouvernement soutient les travaux menés par ONU Environnement, la Banque mondiale et INTERPOL pour lutter contre les déchets marins. Le nouveau programme de développement de la Norvège inclura des efforts pour réduire les déchets et améliorer la gestion des déchets dans les zones les plus gravement touchées par les déchets marins.

Soutenir les efforts de nettoyage des rivages et des zones côtières peut également avoir un impact majeur.

Le gouvernement demande que l’utilisation durable des océans soit davantage prioritaire au niveau international. La Première ministre Erna Solberg a organisé un événement de haut niveau à l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 septembre sur la richesse des opportunités offertes par les océans.

L’événement a réuni des chefs d’État et de gouvernement et des ministres de plusieurs pays.

« La Norvège a également soutenu l’initiative de nommer un envoyé spécial de l’ONU pour les océans. L’ancien président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, de Fidji, a été nommé à ce poste important en septembre, et la Norvège le soutiendra dans son travail», a déclaré M. Brende.

Le 1er juin dernier, le Storting a approuvé le livre blanc sur la place des océans dans la politique étrangère et de développement de la Norvège.

Le livre blanc définit trois domaines prioritaires : l’utilisation durable et la croissance bleue, des océans propres et sains et le rôle de l’économie bleue dans la politique de développement.

Dans les temps à venir, le Gouvernement mènera des dialogues sur les affaires maritimes avec d’autres pays en vue de renforcer la coopération dans ces trois domaines.

Source : gouvernement.no / Norway.mw