Égypte: un animateur de télévision emprisonné pour sex talk - 5
Drapeau égyptienDrapeau égyptien.Photo: pixabay.com

Un animateur de télévision condamné à la prison pour un programme télévisé sur les mères célibataires en Égypte

En Égypte, un tribunal a condamné un animateur de télévision à une peine de trois ans de prison après avoir évoqué le sujet de la grossesse hors mariage à la télévision, selon une source judiciaire.

Doaa Salah a été reconnu coupable d’avoir «violé le sens public de la décence», selon une source de l’AFP en Egypte.

Le tribunal a également ordonné à la journaliste de verser une caution de 4 600 NOK si elle souhaite rester en dehors de la prison en attendant un appel.

Salah a été inculpée après qu’un avocat l’a dénoncée à la police pour une émission qu’elle a animée sur la chaîne de télévision commerciale An-Nahar en juillet.

Pendant le long métrage, Salah a parlé de la possibilité pour les femmes de devenir mères célibataires. L’hôte a indiqué qu’une femme pouvait se marier pour tomber enceinte et demander le divorce. Ensuite, elle aurait skié au public ce qu’étaient leurs pensées et résumait en déclarant que «tout le monde rejette l’idée (d’une grossesse hors mariage), et que tout ce qui se passe à l’étranger ne peut pas arriver dans notre société.

Les relations sexuelles hors mariage sont, comme nous le savons, tabou dans le monde religieux conservateur, Égypte incluse.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui