Le Pape compare les réfugiés d'aujourd'hui à Joseph et Marie - 3

Les réfugiés d’aujourd’hui s’échappent de leurs maisons tout comme Joseph et Marie ont dû le faire avant la naissance de Jésus, a déclaré le pape François lors de sa messe de minuit à l’église Saint-Pierre la veille de Noël.

« Pour beaucoup, le départ est rempli d’espoir, d’espoir pour l’avenir, pour beaucoup d’autres, ce départ n’est qu’un combat pour survivre », a déclaré le pape.

Il a dit que Marie et Joseph sont arrivés sur une terre « où il n’y avait pas de place pour eux ».

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Tant de traces sont cachées dans les traces de Joseph et de Marie.
Nous voyons des traces de familles entières qui sont obligées de fuir à notre époque », a déclaré le pape.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Il a exprimé l’espoir que tout le monde voit Jésus dans « tous ceux qui viennent dans nos villes, dans notre histoire, dans nos vies ».
Naissance symbolique

« Dans sa pauvreté et son humiliation, Jésus nous montre que la vraie force et la vraie liberté se manifestent en honorant et en soutenant les faibles », a déclaré le responsable de l’église catholique de 81 ans.

La messe de minuit marque le passage de l’avent à Noël et est l’une des cérémonies les plus importantes de la liturgie catholique.

Le pape entra dans l’église Saint-Pierre avec une crosse d’argent couronnée d’une croix.

Devant lui se tenait une procession de cardinaux et d’autres membres importants du clergé.

Avant le début de la messe, il souleva un tissu, une poupée infantile, qui symbolisait ainsi la naissance de Jésus. Après la cérémonie, la poupée est placée dans la coupe de Noël. Onze enfants d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine ont déposé des fleurs près de l’autel.

Le mystère de Noël

Dans une salutation aux croyants plus tôt dans la journée, François a encouragé les catholiques à « se lever dans la prière et le silence devant la crèche, adorant ainsi le mystère de Noël ».

Le pape a également appelé à « un don de paix pour le monde » et a prié pour la libération des prêtres, des religieuses et des laïcs enlevés. De plus, il a prié pour les nombreuses personnes touchées par la tempête tropicale qui a ravagé le sud des Philippines.

«Je veux prier pour les gens de Mindanao. Que le Seigneur de grâce reçoive les âmes des morts et console ceux qui souffrent de ce désastre’, a-t-il dit.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui