2017 marque un nouveau rythme en s'écartant des normes météorologiques - 3

2017 n’est pas complètement terminé, mais les principales caractéristiques sont claires. La Norvège a été à la fois plus chaude et plus humide que la normale. Globalement, le développement est encore plus inquiétant.

« L’année derrière nous n’a pas été la plus chaude, mais nous constatons que la tendance à des températures plus élevées persiste », a déclaré Klimevakt, Anne Solveig Andersen à l’Institut météorologique.

« Les chiffres jusqu’à présent montrent que nous étions 1,2 degré au-dessus de la moyenne », a déclaré Andersen.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La période « normale » est calculée entre 1961 et 1990.

Découvrez un magnifique Fjord

2017 se situe à environ la 20e place, et est un peu en retrait par rapport à 2014, qui a été une année particulièrement chaude (2,2 degrés au-dessus de la norme).

L’hiver rétrécit

Mais les météorologues voient une tendance claire, que les hivers diminuent.

« L’essentiel est que l’hiver se réchauffe. Janvier en particulier était de 3,9 degrés au-dessus des températures normales. Février et mars ont également été chauds, avec respectivement 2,7 et 2 degrés au-dessus de la norme.

Bien que beaucoup pensaient que l’été était un peu frais, Andersen pouvait dire que pour le continent dans son ensemble, c’était normal.

Plus de pluie

Concernant les précipitations, il a plu de plus de 120 % au-dessus de la normale.

2017 n’a pas non plus été une année record.

« Cette année n’a pas été parmi les cinq plus humides », a-t-elle déclaré, bien que vivant dans
Bergen, elle avoue qu’ils étaient assez humides.

« Nous observons plusieurs cas de bruine, et que la pluie dure plus longtemps », a-t-elle déclaré.

Développements dramatiques au Svalbard

Au Svalbard, les développements ont été dramatiques. La température au Svalbard, avant

Noël était à 9 degrés au-dessus de la norme. Ainsi, c’était le 85e mois consécutif avec une température de coupure plus élevée que la normale.

2017 semblera se terminer à 4,5 degrés au-dessus de la température moyenne, a annoncé l’Institut météorologique plus tôt ce mois-ci.

Augmentations mondiales

Les chiffres mondiaux montrent que novembre a été le troisième mois de novembre le plus chaud mesuré au cours des 137 dernières années, selon l’Institut de la NASA, GISS.

Ce mois de novembre était de 0,87 degré plus élevé que la température moyenne de novembre entre 1951 et 1980. Le mois de novembre le plus chaud à ce jour a été enregistré en 2015, à 1,03 degré au-dessus de la norme. La raison du record de chaleur cette année-là a été causée par le phénomène météorologique El Niño, qui était particulièrement fort cette année-là.

Les trois derniers mois de novembre ont été les plus chauds depuis le début des mesures en 1880.

En regardant la période entre décembre 2016 et novembre 2017, c’était la deuxième période la plus chaude, seulement battue par

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui