Les hommes et les plus de 30 ans sont le plus souvent blessés par des feux d'artifice - 3

Les hommes et les plus de 30 ans sont principalement impliqués dans des accidents de feux d’artifice, selon la Direction de la sécurité et des plans d’urgence (DSB). L’organisation a demandé aux gens de faire attention lorsque les feux d’artifice sont déclenchés le soir du Nouvel An.

«La négligence d’un petit moment pourrait avoir des conséquences majeures», a déclaré la directrice, Cecilie Daae de DSB.

Les chiffres du DSB montrent que ce sont surtout les hommes qui sont blessés lors de l’utilisation de feux d’artifice. La célébration du Nouvel An en 2016 a conduit à 65 accidents enregistrés impliquant des feux d’artifice.

Découvrez un magnifique Fjord

Au total, 52 personnes ont été blessées dans ces accidents, selon DSB. 62% d’entre eux étaient des hommes et 15% des femmes. Dans 23% des cas, aucun sexe n’a été indiqué.

Découvrez un magnifique Fjord

Les mains et la tête sont particulièrement exposées. 28 des blessés en 2016 avaient des doigts ou des mains blessés, tandis que 14 personnes avaient des dommages à la tête ou au visage. Daae a encouragé l’utilisation de lunettes de sécurité.

«  Ceux qui allument les feux d’artifice et ceux qui regardent devraient porter des lunettes  », a-t-elle déclaré.

Moins de blessures

La plupart des accidents ont été signalés à Hordaland (14), à Oslo (11) et à Akershus (9).

Outre les dommages corporels, dans 27 cas, des dommages matériels ont été enregistrés.

Huit d’entre eux impliquaient des incendies et cinq nécessitaient des extincteurs. L’Association norvégienne de protection contre les incendies a également demandé aux gens de prendre des mesures de précaution lors des célébrations du Nouvel An.

Le directeur général, Rolf Søtorp, estime que certaines des blessures corporelles liées aux feux d’artifice sont liées à une forte consommation d’alcool.

«Avec la consommation d’alcool, la capacité d’évaluation des risques diminue, tout comme la capacité de temps de réaction. Par conséquent, notre conseil est qu’une personne sobre prenne soin de lancer le feu d’artifice », a déclaré Søtorp.

Malgré l’augmentation des accidents de 2015 à 2016, il y a eu une baisse ces dernières années. En 2008, une interdiction d’achat et d’utilisation de soi-disant «pinacles» a été imposée.

« Cela a conduit à un niveau moins élevé de blessures, de dommages corporels et de dommages matériels signalés, maintenant qu’avant l’introduction de l’interdiction », a écrit DSB dans le rapport.

Les personnes âgées sont les plus grandes victimes

Ce n’est pas le plus jeune impliqué dans le plus d’accidents. Parmi les blessés en 2016, 16 personnes avaient plus de 30 ans. En comparaison, sept personnes avaient moins de 18 ans et neuf personnes avaient entre 18 et 29 ans. Pour 20 des blessés, l’âge n’était pas précisé.

Au cours des huit dernières années, le pourcentage de blessés de moins de 18 ans et de 18 à 29 ans a diminué, tandis que le pourcentage de blessés de plus de 30 ans a augmenté. Daae a déclaré que même des accidents mineurs peuvent entraîner des blessures graves pouvant mettre la vie en danger.

«Il est important de garder à l’esprit que les feux d’artifice sont des explosifs. Ils doivent être traités avec respect », a-t-elle déclaré.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui