Augmentation des visites dans les centres de viol - 3

Jamais auparavant des consultations de viol aussi recherchées à Bergen. Oslo et Østfold connaissent également une croissance accrue.

À Bergen, 221 femmes et 13 hommes sont venus au centre d’aide aux victimes de viol l’année dernière, une augmentation de plus de 30 % par rapport à l’année record précédente, qui était 2016, selon Bergens Tidende.

Le médecin-chef Eivind Damsgaard du centre espère que l’augmentation est due au fait qu’il est devenu moins tabou à signaler.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« On s’est beaucoup efforcé de faire comprendre aux femmes qu’elles ne sont pas en faute lorsqu’elles sont victimes d’abus, quelles que soient les circonstances. Je pense que la campagne #metoo aurait pu signifier que plus de gens osent signaler et qu’ils recherchent réellement de l’aide », dit-il.

Découvrez un magnifique Fjord

Le médecin-chef par intérim Eline Thorleifsson au centre d’agression d’Oslo a l’impression que la couverture médiatique accrue a affecté les statistiques.

« Nous avons eu une formidable augmentation de 18 % de 2015 à 2016, alors que l’année dernière, elle a augmenté de 5 à 6 %. L’afflux fluctue beaucoup d’un mois à l’autre. Au total, nous avons reçu plus de 550 patients l’année dernière », dit-elle à BT.

Également au centre d’assaut d’Østfold, ils ont connu une augmentation marquée. 88 patients ont visité le centre l’année dernière, contre 72 en 2016, écrit Dagsavisen Fredrikstad.

– « Une augmentation de 16 patients peut sembler peu, mais lorsque nous opérons avec un très petit nombre, cela reste significatif. Nous voyons qu’il y a une attention accrue sur les abus sexuels dans les médias – à la fois par le biais de la campagne « metoo » et en général – et pense que cela contribue et aide à abaisser le seuil et à rechercher le centre d’abus », explique la responsable de la réception Ann Helen Lomsdalen.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui