Listhaug critique l'invitation de l'imam et refusera l'entrée d'un chef religieux chargé des discours de haine en Norvège - 3

Le ministre de l’Immigration, Sylvi Listhaug de Fremskrittsparti (Frp) a vivement réagi au controversé Imam, Said Rageah étant invité à parler à une communauté musulmane à Stavanger.

Il y a dix-huit ans, une conférence de l’Imam a été annulée en Suède après que des déclarations controversées ont été révélées, a écrit le journal de Rogaland.Le Centre de formation islamique de Stavanger a invité le pasteur islamique du Canada à parler à la communauté musulmane de Hillevåg.

Rageah a dit, entre autres, que ceux qui ont blasphémé devraient être condamnés à mort et que les femmes ne devraient quitter le domicile que si nécessaire.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

«Si cet imam est partisan de la peine de mort pour blasphème, alors c’est complètement répréhensible et incompatible avec les valeurs norvégiennes et occidentales», a écrit Listhaug dans un courriel au journal.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Le gouvernement a également écrit qu’il travaillait sur un projet de loi qui permet à une liste de prédicateurs haineux de se voir refuser l’entrée en Norvège parce qu’ils constituent une menace pour l’ordre public. Listhaug a souligné que le Danemark dispose déjà d’une telle liste.

Le Centre de formation islamique est la plus grande communauté musulmane de Rogaland et est membre du Conseil musulman de Rogaland. NRK news a visité la mosquée de Stavanger, où Rageah devait donner des conférences, mais la mosquée n’a pas encore permis au ministre de les interviewer.

«Lorsque nous tolérons Hege Storhaug et d’autres critiques de l’islam, nous devons tolérer que les musulmans invitent ceux qui ont des opinions violentes, tant qu’ils n’encouragent pas les violations de la loi», a déclaré le porte-parole du Conseil, Summer Ejaz.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui