Trond Giske prend sa retraite en tant que chef adjoint - 3

Trond Giske prend sa retraite en tant que chef adjoint du parti travailliste

Trond Giske quitte définitivement son poste de chef adjoint du parti travailliste. Il se retire également en tant que porte-parole financier, écrit-il dans un article sur Facebook.

– Au fur et à mesure que la situation est devenue, j’ai décidé avec ma famille la plus proche que cela devait être permanent. – Je mets également à disposition ma place de président de la fraction financière du Parti travailliste, si cela est conforme aux souhaits du groupe parlementaire, écrit Giske dans le post.

Le leader travailliste, Jonas Gahr Støre, et le secrétaire du parti, Kjersti Stenseng, ont été informés de la décision, poursuit-il.

Découvrez un magnifique Fjord

La tension est devenue trop importante

– La principale raison pour laquelle je fais cela est qu’il est impossible pour moi et ma famille de continuer à résister à la pression à laquelle nous avons été soumis au cours des deux dernières semaines. La tension est devenue trop importante, et elle affecte ceux que j’aime le plus et qui n’ont pas choisi de faire de la politique. C’est très difficile pour eux de faire l’expérience de l’image que l’on fait de moi, jour après jour.

Allez voir les Baleines en Catamaran

– L’autre raison est la considération pour le parti travailliste et le travail important que nous avons devant nous, écrit Giske dans le post, dans lequel il remercie également pour le soutien et l’attention.

soumettra sa version

– En même temps, je sais combien de personnes sont désespérées que notre travail soit paralysé et que nous ne nous mettions pas à travailler sur la politique. J’espère que ma décision permettra aux membres et aux représentants syndicaux d’utiliser à nouveau les forces pour construire la société qui nous passionne, poursuit-il.

Giske espère en même temps que la décision conduira à un bon traitement des dossiers d’avertissement à son encontre.

– J’ai hâte de fournir ma version des cas. Être en congé de maladie a jusqu’à présent rendu impossible toute contribution à cela. Je vais répondre aux questions qui sont posées et répondre à ce que je pense être incorrect, écrit Giske, qui s’excuse à nouveau pour les choses qu’il a faites et qui ont causé un malaise aux autres.

– Je n’ai pas toujours été suffisamment conscient de mon propre rôle dans toutes les situations, notamment informelles et privées. Je suis désolé à ce sujet.

Støre : Espoirs de calme

– J’ai conseillé à Giske de se retirer et donc de soutenir la décision qu’il a prise et de la respecter, déclare Støre dans un communiqué dimanche soir.

Il expliquera au comité central du Parti travailliste pourquoi il pense que c’était la bonne décision lundi.

– J’espère que cela apportera le calme autour de la suite du processus, dit Støre.

Le Comité central tiendra sa réunion mensuelle lundi au bureau du parti à Youngstorget à Oslo.

NTB a tenté de contacter le secrétaire du parti, Kjersti Stenseng, et le chef adjoint, Hadia Tajik, dimanche. Aucun d’eux ne veut commenter la démission de Giske.

– Je pense que nous laissons assez dire le communiqué de presse de Jonas, déclare la conseillère de Tadjik, Edina Ringdal, dans un SMS à NTB.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui