Donald Trump est prêt pour une visite norvégienne - 3

Le président des États-Unis, Donald Trump, est prêt pour la visite en Norvège et se sent « exceptionnellement bien » à l’idée de rencontrer mercredi la Première ministre Erna Solberg de Høyre (H).

À 20h00, heure norvégienne, Trump et Solberg auront ce qui se résume à une réunion de deux heures entre les deux. C’est la 20e fois qu’un Premier ministre norvégien se trouve à la Maison Blanche.

Outre le fait que le président américain consacre plus de temps que d’habitude à une telle visite, pratiquement tous les alliés les plus proches du président participeront à la visite depuis la Norvège.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Deux rendez-vous
Solberg et Trump se sont déjà rencontrés deux fois dans le cadre de l’OTAN et du G20, mais la réunion d’aujourd’hui sera la première rencontre personnelle.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Les conversations elles-mêmes devraient être divisées en deux parties. Il y a d’abord une rencontre d’environ 20 minutes entre les deux chefs d’Etat, où ils seront seuls présents.

Ensuite, il y aura jusqu’à trois quarts d’heure d’entretiens entre les délégations norvégienne et américaine.

Chaque délégation est composée de sept personnes, en plus de Trump et Solberg. Du côté américain, mardi soir, il n’était pas encore tout à fait clair qui sera présent, mais le ministre des Affaires étrangères, Rex Tillerson, conseiller à la sécurité nationale, HR McMaster, chef de la CIA, Mike Pompeo, chef de cabinet de Trump, John F. Kelly, et éventuellement vice-président, Mike Pence devraient être présents.

Rencontre avec le gendre

La ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide de Høyre (H) est également impliquée dans la visite de la Maison Blanche. Mais contrairement au Premier ministre, qui rentrera chez lui peu de temps après, Søreide restera à Washington pour plusieurs réunions.

Mercredi, elle rencontrera le chef de la Chambre des représentants, Paul Ryan, ainsi que le gendre de Trump, Jared Kushner, un conseiller principal avec une responsabilité particulière pour le processus de paix au Moyen-Orient qui a été si récemment endommagé par Trump décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. On s’attend à ce que la question de l’aide américaine à la Palestine et le travail pour une solution à deux États fassent partie des sujets des pourparlers avec Kushner.

Après avoir visité la Maison Blanche, Søreide va dîner avec le conseiller à la sécurité, McMaster, avant de rencontrer jeudi le secrétaire à la Défense, James Mattis, et le ministre des Affaires étrangères, Rex Tillerson.

Trois thèmes
Les réunions à la Maison Blanche devraient s’articuler autour de trois thèmes principaux, l’économie et le commerce, la politique de sécurité et de défense et les problèmes mondiaux.

Lors de la première réunion, Trump devrait parler de la balance commerciale avec
La Norvège, qui penche légèrement en faveur des États-Unis. Le président souhaite davantage d’investissements norvégiens aux États-Unis et une coopération économique plus étroite.

Le deuxième thème devrait concerner les questions de l’OTAN, les relations avec la Russie et la coopération de défense entre les États-Unis et la Norvège. Le troisième thème comprendra des questions sur la guerre contre l’État islamique (EI) ainsi que sur les développements dans la péninsule coréenne et au Moyen-Orient. C’est également dans cette section que Solberg abordera la vision norvégienne du travail international sur le climat et soulignera l’importance du suivi de l’accord de Paris.
Troisième visite

Après les pourparlers politiques à la Maison Blanche, une conférence de presse conjointe aura lieu avec Trump et Solberg, qui devrait commencer vers 23h10, heure norvégienne.

C’est la troisième fois qu’Erna Solberg visite la Maison Blanche. Elle égale donc Einar Gerhardsen en nombre de visites présidentielles qu’elle a effectuées, mais le record est détenu par Gro Harlem Brundtland, qui a effectué quatre visites au cours de son mandat de Premier ministre.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui