La moitié des étudiants norvégiens craignent le chômage - 3
Élève

Bien que le chômage en Norvège soit de 4%, environ 50% des étudiants norvégiens craignent de se retrouver sans travail après avoir terminé leurs études.

Le chiffre provient d’une enquête menée par Sentio pour Universitas et l’Organisation des étudiants norvégiens, indiquant que 150 000 étudiants craignent que la transition vers la vie active puisse signifier une transition vers le chômage. L’enquête était basée sur des entretiens en ligne d’un échantillon représentatif de 1 001 étudiants, a écrit Universitas.

Allez voir les Baleines en Catamaran

À l’Université d’Oslo, 57% ont dit «oui» à la question de la peur de se retrouver au chômage. À Oslo Met, ancien Collège universitaire d’Oslo et à Akershus, 39% ont répondu de la même manière.

Ingvild Reymert, qui travaille avec l’examen des candidats au NIFU, pense que beaucoup moins de gens ont des raisons de s’inquiéter que l’enquête ne le montre.

Découvrez un magnifique Fjord

«Si 50% ne trouvaient pas d’emploi, ce serait un grand écart par rapport à nos enquêtes précédentes. La principale conclusion de notre recherche est que la plupart des candidats à la maîtrise sont en poste un an et demi seulement après l’étude.

L’Institut nordique pour les études sur l’innovation, la recherche et l’éducation (NIFU), a terminé l’enquête des candidats, qui examine l’adaptation professionnelle des étudiants à la maîtrise, depuis les années 1970.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui