Le puzzle se forme pour Solberg - 3

Le puzzle s’assemble pour le gouvernement de Solberg

Avec trois femmes en tête, le gouvernement bleu-vert se montre pour la première fois mercredi sur la place devant le Palais Royal. Plusieurs ministres du gouvernement sont déplacés pour faire de la place aux libéraux.

Un poste ministériel distinct sera créé pour les personnes âgées, l’intégration sera transférée du ministère de la Justice au ministère de l’Éducation et le ministère de l’Éducation sera à son tour scindé en deux. Il y a certains des principaux changements apportés au gouvernement, rapportent plusieurs médias mardi soir.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Selon NRK et TV 2, cinq ministres devraient rejoindre le gouvernement, tandis que quatre seront démis de leurs fonctions. Cinq obtiennent d’autres responsabilités, tandis que dix continuent comme avant. Le Gouvernement est élargi d’un poste ministériel, et sera donc composé de 20 personnes.

La Norvège aura pour la première fois un ministre dédié aux personnes âgées. C’est Åse Michaelsen (Parti du progrès) qui obtient le poste, a rapporté Dagbladet, un fait que TV 2 a confirmé. Elle a été représentante parlementaire de 2005 à 2017 et a une formation du Conseil norvégien des exportations et de SAS. Le ministre des Personnes âgées est rattaché au ministère de la Santé et des Soins.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Nikolai Astrup (Conservateurs) rejoindra soi-disant le gouvernement. Selon TV 2, l’homme politique le plus riche de Norvège assumera la fonction de ministre des Affaires européennes ; NRK rapporte cependant qu’il deviendra ministre du Développement. Selon la chaîne, un ministre dédié des Affaires européennes sera supprimé. Pour la première fois en douze ans, le plus ancien parti de Norvège, les Libéraux, entre au gouvernement. Il a été confirmé que Trine Skei Grande, Ola Elvestuen et Iselin Nybø seront ministres. Le chef du parti Partileder Grande devient ministre de la Culture, le chef adjoint Elvestuen sera ministre du Climat et de l’Environnement et l’ancien représentant parlementaire Nybø sera responsable de l’enseignement supérieur dans un ministère de la Connaissance divisé, a confirmé mardi NTB.

Sortie pour quatre ministres

Il est prévu que le Premier ministre Erna Solberg présentera son gouvernement mercredi juste après l’heure des questions au Parlement.

Les changements impliquent que quatre ministres doivent partir, selon plusieurs médias. Per-Willy Amundsen (Parti du progrès) a terminé ses fonctions de ministre de la Justice, ont indiqué des sources à NTB. Le ministre du Climat et de l’Environnement, Vidar Helgesen, devrait également être limogé.

Le ministre des Enfants et de l’Égalité, Solveig Horne (Parti du progrès), quitte le gouvernement, écrit VG, Marit Berger Røsland (Conservateurs) démissionne également de son poste de ministre, rapporte à la fois NRK et TV 2. Elle a été nommée en octobre de l’année dernière, devenant ainsi l’une des les ministres les plus éphémères de l’histoire norvégienne.

Fusion de la justice et de l’immigration

Dans le même temps, Erna Solberg déplace plusieurs ministres du gouvernement qui s’en vont. Il semble que Sylvi Listhaug (Parti du progrès) reprend le poste d’Amundsen et conserve également son portefeuille de ministre de l’Immigration. L’intégration et l’inclusion peuvent être transférées à un autre ministère que le ministère de la Justice. Selon TV 2, ce sera le ministère de l’Éducation.

Jan Tore Sanner (Conservateurs) prend la relève en tant que ministre de la Connaissance en charge de l’enseignement primaire et secondaire ainsi que de l’Intégration et de l’Inclusion, selon TV 2. Il devient ainsi un élément important de la politique d’inclusion annoncée par le gouvernement.

Torbjørn Røe Isaksen (Conservateurs) se verra confier de nouvelles fonctions au sein du gouvernement – ​​probablement en tant que ministre de l’Industrie et des Affaires, rapporte la chaîne.

La ministre de l’Industrie, Monica Mæland (Conservateurs) continuera, selon NTB, à faire partie du gouvernement, probablement avec un autre domaine de responsabilité. Selon NRK, elle reprend le ministère des Collectivités locales et de la Modernisation

De même, la ministre de la Culture, Linda Hofstad Helleland, continue en tant que ministre, mais change de ministère. Elle prend la relève en tant que ministre de l’Enfance et de l’Égalité, selon VG et TV 2.

Pas de nouveau gouvernement

Au total, dix ministres font partie du gouvernement depuis 2013. Le gouvernement précise sur son propre site Internet qu’il n’est pas formellement question d’un nouveau gouvernement. Le terme correct est que le gouvernement d’Erna Solberg est élargi et continue.

– Constitutionnellement, il n’y a pas de changement de gouvernement. Le Premier ministre ne demande pas à être démis de ses fonctions et le gouvernement ne se retire pas. Le gouvernement continuera donc à s’appeler le gouvernement Solberg, et non Solberg II.

Dans le même temps, il est établi que Solberg peut saisir l’opportunité de modifier la structure départementale, par exemple en transférant la responsabilité d’un domaine politique d’un département à un autre.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui