Non à l'arrêt des exportations d'armes suscite la colère - 3

Le non du Parlement à l’arrêt des exportations d’armes augmente rancœur

Il est extrêmement décevant que les exportations d’armes vers tous les pays participant à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen ne soient pas interrompues, selon Save the Children (Redd Barna) et Changemaker.

– Nous sommes tout simplement extrêmement déçus que la majorité de la commission des Affaires étrangères ait choisi de s’opposer aux exportations d’armes norvégiennes responsables. Ils auraient pu arrêter les exportations vers des pays bombardant des écoles et tuant des enfants, mais ils ont choisi de continuer les ventes aux criminels de guerre, explique Gunvor Knag Fylkesnes dans Save the Children.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Mercredi, la commission des affaires étrangères et de la défense a rendu son avis sur la question. KrF et SV étaient les seuls à soutenir la proposition d’arrêt des exportations de matériel militaire vers les pays qui font la guerre au Yémen. Il n’y avait pas non plus de majorité pour un examen minutieux des exportations qui ont déjà eu lieu.

La majorité parlementaire a désormais placé les affaires avant l’éthique, estiment les deux organisations, et elles sont particulièrement déçues que seuls les démocrates-chrétiens (KrF) et le Parti socialiste (SV) fassent preuve de responsabilité.

Découvrez un magnifique Fjord

Critiquer le travail

– On ne peut pas en dire autant des travaillistes, qui montrent qu’ils sont heureux de critiquer le gouvernement. Quand il s’agit d’action, il s’agit plus de rhétorique que de politique. AP n’est d’accord sur aucune proposition susceptible de renforcer le contrôle des exportations militaires norvégiennes, a déclaré le président de Changemaker, Tuva Krogh Widskjold.

Le gouvernement a décidé le 19 décembre de l’année dernière de suspendre toutes les exportations d’armes et de munitions vers les Émirats arabes unis (EAU) en raison de la guerre du pays au Yémen et d’une « situation plus floue ». Onze jours plus tôt, la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide (conservatrices), avait assuré au Parlement qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter.

La proposition sera discutée au Parlement le 15 février. Tant Gina Barstad du SV que les deux organisations espèrent maintenant que le Parti travailliste et le Parti du centre (Sp) changeront de position.

– Il n’est jamais trop tard pour changer d’avis. Le Parti travailliste et le Parti du centre reprochent au gouvernement d’avoir arrêté trop tard les ventes d’armes et de munitions aux Émirats. Néanmoins, ils choisissent de continuer à soutenir l’exportation de matériel militaire vers les autres pays participant à la coalition. – Nous espérons qu’ils changeront d’avis et soutiendront SV et KrF lorsque le Parlement prendra sa décision finale dans quelques semaines, a déclaré Widskjold.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui