Solberg & Abe met la pression sur la Corée du Nord - 3

Solberg et Abe vont mettre la pression sur le leader nord-coréen

Le Premier ministre Erna Solberg et le Premier ministre japonais Shinzo Abe se sont rencontrés mercredi à Tokyo. Les chefs d’État ont convenu de « maximiser la pression » sur le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un.

Japan Times rapporte ceci

– Nous confirmons que nous voulons augmenter la pression sur la Corée du Nord pour que le pays change de politique, dit Abe, qui veut stopper les ambitions nucléaires et de fusées de Kim Jong-un.

La Norvège entretient des relations diplomatiques avec la Corée du Nord. Le Japon fait partie des pays qui se battent pour des sanctions accrues contre la Corée du Nord après que le pays a effectué une série de lancements de roquettes ces derniers mois.

L’ambassadrice aux Nations Unies pour les États-Unis, Nikki Haley, a précédemment déclaré que les essais de roquettes de la Corée du Nord « nous rapprochent de la guerre ».

Lors de la réunion de mercredi, le Japon et la Norvège ont également convenu de renforcer la coopération bilatérale sur le développement de la région arctique, selon Abe.

Inquiet pour la Chine

– Nous travaillerons en étroite collaboration pour maintenir et renforcer un ordre international fondé sur des principes juridiques, a déclaré Abe, qui s’inquiète de l’expansion des activités maritimes de la Chine dans l’Arctique.

– Nous avons également discuté de la manière dont nous pouvons renforcer nos relations commerciales, et j’attends avec impatience un partenariat économique entre nos pays à l’avenir, déclare Solberg.

Solberg dit qu’ils « ont également discuté de la manière dont nous pouvons renforcer davantage nos relations commerciales, et j’ai soulevé la question de la perspective d’un accord de partenariat économique entre nos pays à l’avenir ».

Comme la plupart le savent, la Norvège n’est pas membre de l’Union européenne avec laquelle le Japon a conclu des négociations sur un accord de libre-échange en décembre.

Le Japon et l’union de 28 membres tentent de mettre en œuvre début 2019 un accord qui éliminera les droits de douane sur plus de 90 % des produits échangés entre eux, qui représentent ensemble environ 30 % de la production économique mondiale.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui