Infirmière à Bergen vue dormir au travail, selon des collègues - 3

Une infirmière détenue est accusée de dopage de patients dans une maison de retraite de Bergen à Pâques et d’avoir été retrouvée endormie au travail.

Le journal Bergens Tidende sait que l’infirmière, qui a la quarantaine, a été retrouvée endormie dans le service selon des collègues. Ils ont rédigé un rapport à ce sujet.

Dans une décision du tribunal de Bergen, il semble qu’elle ait donné les médicaments aux quatre patients de la maison de retraite de Ladegården parce qu’ils n’étaient pas à l’aise. Il y avait une situation stressante à la maison de retraite cette nuit-là, était l’explication de la femme de ce qui s’est passé.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La conseillère à la santé, Rebekka Ljosland du Kristelig Folkeparti (KrF) a confirmé qu’il y avait un rapport.

Découvrez les Aurores Boréales

« Cela m’est inconnu », déclare l’avocate de la défense de la femme, Gisle Didriksen.

La femme aurait donné aux personnes âgées du «Seroquel» et de la «Quentapine», qui sont des médicaments antipsychotiques. Lorsqu’on lui a demandé si elle avait peur de ce qui pourrait arriver au patient, elle a répondu que ce n’était pas une dose dangereuse. Elle souhaitait juste que les patients se calment.

L’infirmière a expliqué qu’elle avait consciemment mal pris ses médicaments une fois plus tôt cette année, mais on ne sait pas dans quelle maison de soins cela s’est produit.

Les médicaments contiennent la substance active, la «kvétiapine», qui peut être utilisée dans les maladies mentales graves telles que la schizophrénie et les troubles bipolaires.

« Ils ne sont pas approuvés pour calmer les patients sans de telles maladies », a déclaré Steinar Madsen, directeur de l’Agence norvégienne des médicaments.

Le médecin du comté a ouvert un contrôle contre la femme mardi.

Ils n’ont pas entendu de cas de supervision qui ont tourné autour d’elle plus tôt.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui