L'ONU met en garde contre l'augmentation de la pollution des sols - 3

L’ONU met en garde contre l’augmentation de la pollution des sols dans le monde

La pollution des sols est une menace pour l’environnement qui augmente rapidement, a mis en garde l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un récent rapport.

Dans le rapport, la FAO déclare, entre autres, que l’on est encore peu conscient de l’ampleur de la pollution et de la gravité du problème. En outre, il y a trop peu de sensibilisation à la question, selon l’organisation des Nations Unies, qui a rassemblé la plupart des connaissances disponibles dans son rapport «Pollution des sols: une réalité cachée».

– Le manque de données signifie que l’un des plus gros problèmes du monde reste invisible, indique le rapport.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– Plus nous en apprenons, plus nous comprenons que nous avons besoin d’un sol propre, a déclaré le directeur de la communication de la FAO Enrique Yeves lors de la présentation du rapport à Rome cette semaine.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Déchets toxiques et pesticides

La FAO est particulièrement préoccupée par les déchets toxiques issus de la production chimique. Par exemple, 319 tonnes de déchets chimiques ont été déversées par des entreprises européennes en 2015. Sur ce total, 117 tonnes sont considérées comme carrément dangereuses pour l’environnement.

Selon le rapport, pas moins de 3 millions de zones en Europe sont peut-être contaminées. Il en va de même pour au moins 1 300 zones aux États-Unis. Les autorités environnementales chinoises estiment que 19% des terres agricoles chinoises sont contaminées.

Les ordures des villes du monde sont également un problème de plus en plus important. En 2012, 1,3 milliard de tonnes de déchets ont été produites, mais on estime que la quantité atteindra 2,2 milliards de tonnes d’ici 2025.

Les pesticides sont un autre problème majeur. Plusieurs pays en développement ont considérablement accru leur utilisation ces dernières années. Au Rwanda et en Éthiopie, son utilisation est sextuple, alors qu’elle est quadruplée au Bangladesh et décuplée au Soudan.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui