Un leader étudiant "chrétien" propose une fête musulmane - 3

Chef de l’Union des étudiants chrétiens de Norvège, Ingvild Yrke a proposé de « donner » certaines des fêtes chrétiennes au mouvement des femmes, au mouvement écologiste et aux musulmans.

La suggestion de Yrke fait suite à un récent communiqué de presse des prêtres, Einar Gelius et Per Anders Nordengen, selon lequel il y a trop de fêtes chrétiennes. Dans une interview avec le journal Klassekampen, l’étudiant a proposé de remplacer les soi-disant « deuxièmes jours » (de Noël, de Pâques et de la Pentecôte).

 »La Journée internationale de la femme le 8 mars, la Journée mondiale de l’environnement et Id Al-Fitr ou Id Al-Adha sont de bons jours fériés alternatifs », a déclaré Yrke.

Découvrez un magnifique Fjord

Elle a montré, entre autres, que les deuxièmes jours sont une survivance du temps
quand beaucoup avaient besoin d’un jour de plus pour se rendre à l’église. De plus, elle pense que ce sera une action stimulante de donner un jour de congé aux musulmans.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Nous, chrétiens, sommes appelés à lutter pour les faibles en la matière. Nous qui sommes une majorité qui devons leur donner ce jour-là s’ils l’obtiennent un jour », a déclaré Yrke, sans toutefois commenter le fait que les musulmans ont déjà ces jours de congé avec tout le monde dans la société norvégienne.

Le chef de l’Oslo Fremskrittsparti (Frp) et porte-parole de Siv Jensen au parlement, Mazyar Keshvari, est choqué par cette suggestion.

« Vous pouvez à juste titre poser des questions sur les soi-disant prêtres et chrétiens qui travaillent consciemment et activement pour éliminer le christianisme et sa pertinence, pour introduire l’influence et la domination islamiques, s’ils sont vraiment chrétiens et servent le Seigneur ou tous les autres pouvoirs », a-t-il déclaré. Klassekampen.

Le vice-président du parlement, Abid Raja de Venstre (V) n’était pas non plus particulièrement enthousiaste.

« Un tel compromis en faveur des musulmans serait un arrangement spécial, et le mettre en place à la hâte crée une croissance sans restriction plutôt qu’un renforcement de la communauté », a-t-il déclaré.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui