Excédent de naissance le plus bas en Norvège depuis 1985 - 3

Moins de naissances et plus de décès nous ont donné le plus bas excédent de naissances en Norvège en 33 ans au cours des trois premiers mois de l’année, mais l’immigration assure la croissance démographique.

L’immigration nette en Norvège au premier trimestre était trois fois plus élevée que l’excédent de naissances: la Norvège a accueilli 5500 immigrants de plus au premier trimestre, tandis que l’excédent de naissances, qui correspond au nombre de décès moins le nombre de naissances, était de 1700, selon les chiffres Statistics Norway (SSB) présenté mardi.

À titre de comparaison, l’excédent de naissances en Norvège au premier trimestre de 2004 était de 2 400 et l’année précédente de 3 500.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La population est maintenue par l’immigration, qui était de 13 300 au premier trimestre. Parallèlement, 7 800 émigrations ont été enregistrées, soit une immigration nette de 5 500 personnes, soit 1 000 de moins qu’à la même période l’an dernier.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

L’immigration de citoyens syriens est presque aussi élevée que le surplus de naissances, et les Syriens représentent près d’un tiers de l’immigration nette, avec 1 600 personnes. De

Pologne et Lituanie, l’immigration nette était d’environ 400 de chaque pays. Par la suite, l’immigration nette d’Erythrée et d’Inde a suivi, avec respectivement 300 et 200 personnes.

La population norvégienne était de 5 302 778 habitants à la fin du trimestre, soit 7 159 de plus qu’à la fin de l’année.
La croissance démographique d’Akershus était de 1 910 personnes et la plus élevée du pays. Ceci est principalement dû à la réinstallation domestique, de sorte que l’excédent de naissance n’était que de 241
personnes.

Oslo a accueilli 1 267 résidents de plus, mais ici le tableau était le contraire, la quasi-totalité de la croissance était due à un excédent de naissance de 1 142. La croissance démographique à Oslo est un peu plus de la moitié des estimations précédentes de Statistics Norway, qui dépassaient largement les 8 000 par an.

Cinq comtés ont reçu moins d’habitants au premier trimestre: Sogn og Fjordane (-161), Hedmark (-100), Finnmark (-73), Oppland (-30) et Telemark (-5).

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui