La Norvège attend un signal clair pour entamer des négociations avec le Royaume-Uni - 3
La ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide .Photo : Cornelius Poppe / NTB scanpix

La Norvège veut entamer des négociations avec les Britanniques, mais a besoin du feu vert de Bruxelles.

« La Norvège a besoin d’éclaircissements sur la façon dont la Commission considère le besoin de la Grande-Bretagne d’obtenir l’autorisation d’entamer des négociations avec la Norvège », a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide de Høyre (H) dans sa déclaration semestrielle au Parlement sur les questions importantes de l’UE et de l’EEE.

Découvrez les Aurores Boréales

Elle soulèvera la question mercredi lorsqu’elle rencontrera le patron de l’UE, Michel Barnier, à Bruxelles.

Le problème est que les Britanniques n’ont pas le droit de négocier seuls avec des pays tiers tant qu’ils sont encore dans l’UE.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Ce que la Norvège veut maintenant savoir, c’est s’il est acceptable d’entamer des négociations pendant la période de transition après le Brexit, afin que de nouveaux accords puissent entrer en vigueur dès la fin de la période de transition. La période de transition commence le 30 mars 2019 et dure jusqu’au 31 décembre 2020.

L’UE a déjà clairement indiqué que de nouveaux accords ne peuvent entrer en vigueur avant la fin de cette période de transition.
Les diplomates norvégiens, d’autre part, sont incertains des signaux de l’UE sur la façon dont les premières négociations peuvent commencer. Si de nouveaux accords entrent en vigueur immédiatement après la période de transition, il est crucial d’entamer les négociations le plus rapidement possible.

Selon Søreide, le gouvernement prépare déjà le mandat et les modalités pratiques des prochaines négociations.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui