De plus en plus de personnes reçoivent le vaccin TBE (tique) - 3

L’année dernière, 17 000 Norvégiens ont choisi de se faire vacciner contre le virus TBE, que l’on peut contracter à partir des tiques forestières. C’est 2 000 de plus que l’année précédente, montrent les chiffres de l’Institut national de la santé publique.

Le vaccin ne protège que contre le virus TBE, l’encéphalite à tiques et non la borréliose, car on peut également contracter des tiques.

30% des personnes infectées par le virus TBE peuvent présenter des symptômes tels qu’une inflammation du cerveau, de la fièvre, des maux de tête, une raideur de la nuque et des douleurs musculaires.

Découvrez un magnifique Fjord

«La plupart des personnes infectées ne présenteront aucun symptôme ou signe de maladie, mais certaines personnes obtiennent une issue plus grave de la maladie», déclare le conseiller principal Solveig Jore du département de P4 News.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Entre 6 et 16 personnes sont infectées en Norvège chaque année.

«Si vous présentez des symptômes, vous devez demander l’aide d’un médecin», explique Jore.

Il n’y a pas de traitement médical contre le virus. Il y a beaucoup de personnes qui se promènent dans les forêts et les champs des comtés d’Agder, Telemark, Vestfold et Buskerud et souvent mordues par les tiques sont fortement recommandées pour se faire vacciner.

L’incidence de la maladie du virus TBE des tiques est faible en Norvège par rapport à d’autres pays. Des études ont montré que seulement 1 pour cent des tiques sont porteuses du virus, mais dans certaines régions d’Europe centrale et orientale, il y en a beaucoup plus qui sont infectées.

L’année dernière, 391 cas d’infections ont également été signalés en Suède.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui