PM informé de la cartographie des déchets plastiques - 3
Déchets plastiques dans l’océan, Photo: Norway.mw Media

Solberg a parlé de la cartographie des déchets plastiques dans les océans

Un partenariat public-privé a été lancé pour la cartographie des déchets plastiques dans les océans. La Première ministre norvégienne Erna Solberg (conservatrice) était présente lors de la présentation de la coopération.

La présentation a eu lieu à Kongsberg mercredi.

Allez voir les Baleines en Catamaran

L’Institut norvégien de recherche marine (IMR), la compagnie maritime Torvald Klaveness, le groupe Kongsberg et l’Association norvégienne des armateurs font partie de cette coopération. Il s’agit d’un projet pilote de cartographie des plastiques et d’un certain nombre d’autres paramètres environnementaux importants pour la santé marine.

Le partenaire équipera plusieurs navires d’équipements de pointe pour collecter des données pour le compte de l’Institut norvégien de recherche marine.

– Les capteurs sur les navires nous fourniront des données sur de vastes zones des océans sur de longues distances. Cela nous fournira des connaissances plus approfondies sur la propagation du micro-plastique et ses conséquences sur l’environnement, déclare le directeur de l’Institut de recherche marine, Sissel Rogne.

Découvrez un magnifique Fjord

À propos de l’Institut de recherche marine

L’Institut norvégien de recherche marine (IMR) est le plus grand institut de recherche du genre en Europe, avec environ 1 000 employés. Les principales activités sont la recherche, le travail de conseil et le suivi.

En janvier 2018, l’IMR a fusionné avec le NIFES – l’Institut national de recherche sur la nutrition et les produits de la mer. L’institut fusionné sera l’un des principaux fournisseurs de connaissances relatives à la gestion durable des ressources de nos écosystèmes marins et de toute la chaîne alimentaire de la mer à la table.

Le siège social d’IMR est à Bergen. Ils ont également un bureau à Tromsø et des stations de recherche à Matre, Austevoll et Flødevigen. En outre, le Département des navires de recherche est responsable de la propriété des navires de recherche, qui sont ses outils les plus importants pour la collecte de données marines. L’IMR dispose également de plusieurs laboratoires qui analysent les échantillons prélevés dans le cadre de ses programmes de surveillance et de recherche.

Par ses recherches et ses conseils, l’IMR cherche à aider la société à continuer d’exploiter durablement les précieux atouts de la mer. Ils sont un fournisseur de connaissances neutre et font connaître les résultats de la recherche à la fois en Norvège et dans le monde.

L’IMR est affilié au ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Pêche – qui fournit également environ la moitié du financement. Le reste du financement provient de subventions de recherche externes.

© NTB scanpix / IMR / #La Norvège aujourd’hui