Des hippopotames tuent 2 au Kenya - 3

Un moment de prise de vue panoramique est devenu tragique pour un touriste chinois au Kenya lorsque l’homme a été attaqué et tué par un hippopotame dans le parc safari Naivasha de la vallée du Rift au Kenya.

Le service de la faune du Kenya rapporte que dimanche 12 août, un groupe de touristes chinois se tenait à la périphérie du lac Naivasha au Kenya en train de prendre des photos de la faune lorsqu’ils ont été soudainement attaqués depuis le lac par un hippopotame.

L’attaque a fait un mort et un autre grièvement blessé.

MORT SUR SCÈNE
La police de la vallée du Rift rapporte que la victime a été mordue à la poitrine et a subi des blessures mortelles. Il a été déclaré mort lorsqu’il a été récupéré quelques instants plus tard du lac Naivasha.

Quelques heures auparavant et à quelques kilomètres de là, un pêcheur local a été attaqué par un hippopotame, également sur le lac Naivasha, et a été déclaré mort sur les lieux.

Avec ces 2 morts dimanche, un total de 6 personnes ont été tuées à Naivasha par des attaques d’hippopotames en 2018.

ATTAQUES DE TOURISTES
Le porte-parole Paul Udoto de la réserve naturelle du lac Naivasha a déclaré que les détails entourant l’attaque d’hippopotames contre les 2 touristes chinois ne sont pas clairs. Il ajoute qu’il est inhabituel que des touristes soient attaqués, car ils sont généralement sous la protection de guides touristiques.

Udoto a également indiqué que les hippopotames et les buffles individuels constituent les plus grandes menaces pour les humains des animaux sauvages du Kenya, et aussi qu’il y a eu de nombreuses attaques par ces créatures où des civils ou des gardes du parc du Kenya ont perdu la vie.

On estime que dans le monde, environ 3 000 personnes meurent chaque année d’attaques d’hippopotames.

Environ 6 personnes meurent chaque année d’attaques de requins.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui