Une légende du rock visite le Centre Nobel de la Paix - 3

La légende de Pink Floyd, Roger Waters, est en visite en Norvège. Lundi, il était au Centre Nobel de la paix, discutant de politique et jouant de la musique.

Le chanteur, bassiste et compositeur britannique n’a jamais eu peur de partager ses opinions politiques et semblait très engagé lorsqu’il a rencontré la directrice, Liv Tørres au Nobel Peace Center, et le journaliste musical, Robert Hoftun Gjestad du journal Aftenposten, pour des raisons politiques et musicales. conversation lundi soir.

Waters, entre autres, a abordé le sujet de son implication palestinienne, comme il l’a exprimé à plusieurs reprises plus tôt, encourageant d’autres artistes à abandonner des concerts en Israël.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Comment Waters est devenu politiquement actif, la guerre civile en Syrie, le père décédé pendant la Première Guerre mondiale, l’influence de sa mère et la question de savoir comment la musique peut changer le monde figuraient également parmi les sujets abordés.

Découvrez un magnifique Fjord

Un centre Nobel de la paix bondé est également devenu un régal musical lorsque la soirée s’est terminée par un mini-concert de la légende de la musique âgée de 74 ans. Suivant le plan, il n’aurait dû jouer qu’une seule chanson, mais Waters en a donné trois, et a fini par jouer le classique, «Mother» devant le public de 250 personnes.

Waters est en Norvège dans le cadre de la tournée mondiale «Us + Them», où il se produira au total devant plus de deux millions de personnes. Mardi et mercredi, il affronte Telenor Arena, où il joue à travers les sons de sa carrière avec Pink Floyd, ainsi que de son dernier album solo «Is This The Life We Really Want?».

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui