Le conseiller Thorkildsen est en eaux troubles - 3

Demande des explications à Thorkilsen concernant la coopération

Le Comité de l’éducation d’Oslo demande à la conseillère scolaire, Inga Marte Thorkildsen (Parti socialiste), de documenter les problèmes de coopération qu’elle aurait avec l’Agence de l’éducation de la capitale.

La conseillère scolaire d’Oslo, Inga Marte Thorkildsen (SV), a dû expliquer les relations de coopération entre elle et l’Agence pour l’éducation d’Oslo lors d’une réunion avec la commission de la culture et de l’éducation à Oslo jeudi soir.

Il est devenu connu en début de semaine que plusieurs dirigeants de l’agence avaient dénoncé le comportement de Thorkildsen, qui est décrit en des termes très forts comme «offensant, intimidant, hostile, dégradant et humiliant».

Thorkildsen a republié mercredi et a déclaré que la relation avec la direction de l’agence était difficile depuis longtemps. Dans une déclaration écrite aux médias mercredi, Thorkildsen a écrit qu’elle avait «manqué l’ouverture et l’accueil des contributions académiques ainsi que des directives politiques» de leur part.

Critiqué

Lors de la réunion mensuelle régulière de la commission de la culture et de l’éducation au conseil municipal d’Oslo, jeudi, Thorkildsen a dû subir des critiques pour ne pas avoir informé la commission des problèmes de coopération avant de donner la parole aux médias. On lui a également demandé de documenter les lignes directrices politiques auxquelles l’Agence de l’éducation n’avait pas respecté.

Thorkildsen a déclaré qu’elle ne pouvait, pour plusieurs raisons, fournir des informations sur des questions spécifiques lors de la réunion. C’est ce à quoi l’opposition, dirigée par les conservateurs, a vivement réagi et le comité a convenu à l’unanimité que Thorkildsen devait revenir au comité avec une explication satisfaisante.

– La conseillère a émis des allégations assez graves concernant ses propres employés et dénonciateurs. Par conséquent, nous lui avons demandé de les documenter. Nous n’avons reçu aucune information sur ce sur quoi elle fonde ces allégations à la presse – et je pense que c’est grave – car il y a des notifications assez complètes contre elle, dit Saida Begum (conservateurs) à NTB.

Douteux

Begum dit qu’il y a beaucoup de choses qui sont incertaines dans la question.

– Lors de la réunion du comité qui s’est tenue il y a un mois, la même conseillère a déclaré qu’elle entretenait de très bonnes relations de travail avec l’Agence de l’éducation, et maintenant, à peine un mois plus tard, nous lisons cela dans la presse. Elle a dû nous induire en erreur la dernière fois, c’est soit ça, soit ce qu’elle invente maintenant, ce qui est incorrect. En plus de cela, l’audit interne a déclaré en février de cette année que l’Agence de l’éducation reconnaît les souhaits politiques, alors que l’agence affirme que les problèmes de coopération durent depuis plusieurs années, souligne-t-elle.

Begum demande à Thorkildsen de fournir des exemples concrets des décisions politiques du conseil municipal ou des instructions politiques fournies par les documents budgétaires ou la lettre d’intention qui ont été sabotées.

A la confiance de Johansen

Le chef du conseil municipal, Raymond Johansen (travailliste), est à une conférence sur le climat à San Francisco cette semaine et n’a jusqu’à présent pas fait de commentaire à ce sujet. Dans un texto adressé à NTB jeudi soir, il écrit:

– Le chef du conseil municipal d’Oslo estime que le service du conseil municipal peut résoudre le conflit qui a surgi après les notifications de l’Agence pour l’éducation concernant Inga Marte Thorkildsen. Je suis conscient qu’au fil du temps, nous avons eu des difficultés dans le dialogue avec l’Agence de l’éducation concernant la gestion. Je suis convaincu que cela est bien géré par la conseillère du département et de l’école, Inga Marte Thorkildsen.

Johansen écrit qu’il ne peut pas commenter l’affaire du dénonciateur contre Thorkildsen en tant que telle.

– L’administration a entamé une évaluation approfondie de la manière dont la question sera traitée. Ils reviendront éventuellement avec leurs évaluations, dit Johansen.

Søgnen n’est pas apparu

Concernant les questions de NTB sur la manière dont la conseillère prévoit comment elle et la direction de l’Agence pour l’éducation peuvent coopérer dans le temps à venir, Thorkildsen déclare qu’elle ne peut pas commenter cela pour le moment.

– Mais c’est quelque chose sur lequel nous travaillons et que nous souhaitons revenir plus tard, dit Thorkildsen.

Elle ne répondra pas si elle peut exclure que le chef de l’agence, Astrid Søgnen, doive démissionner en raison du conflit.

– Je ne veux pas discuter des problèmes liés au lieu de travail dans les médias, dit-elle.

Søgnen assiste normalement aux réunions régulières du comité, mais n’était pas présent jeudi.

Thorkildsen ne pense pas qu’il soit approprié pour elle de se retirer pendant que l’affaire de notification contre elle est en cours de traitement.,

– Non, je n’ai entendu personne dire ça, et encore moins de personne, le chef du conseil municipal, je suppose donc que je n’ai pas à faire ça, continue-t-elle.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui