Un Polonais d'une cinquantaine d'années tué à Holmenkollen - 3

La police a confirmé dimanche matin que l’homme qui a été poignardé lors d’un dîner de Noël à Holmenkollen était un citoyen polonais d’une cinquantaine d’années, résidant en Norvège.

 »Ses proches sont désormais prévenus », a déclaré Anne Alræk Solem, chef de la section des actes de violence graves du district de police d’Oslo, à NTB News.

Le meurtre a eu lieu vendredi soir lorsqu’une compagnie d’équipage a organisé une fête dans une tente louée à des petites et grandes entreprises sur la soi-disant «Lille Gratishaugen» dans la station de ski de Holmenkollen.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

La police a été informée qu’une personne avait été poignardée à 02h30, et lorsqu’elle est arrivée sur les lieux, elle a trouvé un homme dans la cinquantaine grièvement blessé.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Des témoins ont tenté d’aider l’homme, AMK et la police se sont rendus sur les lieux où il y avait eu une tentative de reprise, mais sans succès. Il a ensuite été déclaré mort sur les lieux.

Fabriqué le lundi

Un Letton de 30 ans résidant à Hamar a été arrêté et inculpé du meurtre. Il est connu de la police depuis l’an dernier, a confirmé la police d’Oslo. Il a été condamné à 21 jours de prison pour menaces au couteau.

 »L’homme est assis depuis plusieurs heures d’interrogatoire.

Demain, il sera placé en détention, ce qu’il accepte », a déclaré Alræk Solem.

L’avocat de l’accusé, John Christian Elden, a déclaré au journal Aftenposten que son client accepte la garde à vue car il souhaite traiter l’affaire le mieux possible.

Les hommes tués et les accusés travaillent tous deux dans la compagnie d’équipage.

Plus de témoignage

Il a été dit que l’accusé a également été blessé. Interrogé à ce sujet, Alræk Solem a déclaré : « Nous ne voulons pas commenter cela maintenant pour le bien des déclarations de témoins qui restent. Mais nous continuons nos investigations techniques sur les lieux, et l’homme a fait une déclaration. C’est là où nous en sommes maintenant. »

D’autres enquêtes, à la fois auprès des témoins et des accusés, seront menées dimanche, et Alræk Solem ne veut pas entrer dans les détails de la prétendue dispute qui a eu lieu avant le meurtre.

La police a récupéré un certain nombre d’objets saisis sur les lieux, y compris le couteau qui était l’arme utilisée.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui