66 000 armes à feu égarées en Norvège - 3

Plus de 66 000 armes à feu égarées en Norvège

Les chiffres de la police montrent qu’il y a un total de 66 368 armes à feu documentées disparues en Norvège. La Direction de la police n’est pas satisfaite du montant important.

– Ce sont des armes sur lesquelles la police n’a pratiquement aucun contrôle. Il est donc important que les districts mettent des ressources afin d’éviter que les personnes inaptes aient soudainement accès aux armes à feu, explique à VG le chef de section à la direction de la police, Sissel Hammer.

Au 5 décembre, 66 368 armes à feu étaient enregistrées au nom de personnes décédées en Norvège, et la police n’a pas la moindre idée de l’endroit où elles se trouvent. Au cours de l’année, la police a reçu environ 10 500 armes à feu en retour, et le nombre d’armes égarées est en baisse par rapport à plus de 76 000 l’année dernière.

Découvrez un magnifique Fjord

Les armes saisies par la police ou livrées sont envoyées à l’Unité de lutte contre la criminalité (Kripos) pour destruction. L’officier de police Morten Støen au siège de la Kripos à Bryn à Oslo informe le journal qu’une bonne partie des armes livrées provient de la succession de personnes décédées.

Allez voir les Baleines en Catamaran

– Les vieux fusils de saloon (.22 inch) dont nous recevons beaucoup. Nous recevons également des mitrailleuses qui ont été larguées par des avions pour être utilisées par le mouvement de résistance norvégien pendant la Seconde Guerre mondiale. Diverses armes de chasse et militaires sont également des exemples typiques d’armes à feu qui sont rendues, explique Støen.

Le district de la police de l’intérieur est, avec 14 553 armes enregistrées au nom d’une personne décédée, la région qui compte le plus grand nombre d’armes à feu. Ils sont suivis de près par les commissariats de police de l’Est et du Sud-Est. À l’exception du Svalbard, le moins d’armes sont en fuite à Troms.

Bon nombre des armes à feu manquantes sont jugées inutilisables ou détruites en privé.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui