Redbait pourrait devenir une industrie norvégienne - Norway Today - 5
Le ministre norvégien des Pêches, Harald T. Nesvik (Parti du progrès) va à la pêche. Photo Regjeringen.no / Flickr

Règlement pour la capture de Redbait en place

« Nous avons maintenant suffisamment de connaissances pour pouvoir nous ouvrir à une récolte durable de Redbait. Cela facilitera l’industrie norvégienne et davantage d’emplois norvégiens », déclare le ministre de la Pêche, Harald T. Nesvik.

Redbait (Calanus finmarchicus) est le zooplancton de la famille des crustacés. Il joue un rôle important dans les écosystèmes marins des zones maritimes norvégiennes, en particulier dans la mer de Norvège. L’espèce est une importante source de nourriture pour plusieurs stocks de poissons centraux. Les connaissances que nous avons maintenant sur le stock de Redbait constituent la base de l’établissement de la pêche commerciale.

Découvrez un magnifique Fjord

« J’ai choisi une approche prudente dans la détermination des quotas car le Redbait est une espèce clé de l’écosystème, en particulier dans les zones les plus proches de la côte », poursuit-il.

Le zooplancton est actuellement peu exploité en Norvège. Il a un potentiel commercial en raison de sa grande biomasse en plus de sa teneur élevée en protéines et en matières grasses. Les compléments alimentaires, les produits pharmaceutiques, les additifs alimentaires, les cosmétiques et les aliments pour alevins marins sont quelques utilisations possibles.

Découvrez les Aurores Boréales

« C’est un objectif que la réglementation facilite l’innovation. Cinq permis de récolte pour les entreprises ne remplissant pas l’exigence d’activité de la loi sur la participation seront, par exemple, mis à disposition. Ce sera une condition préalable que ces entreprises facilitent la transformation soit à bord du navire de récolte lui-même, soit sur le sol norvégien », conclut le ministre norvégien de la Pêche.

Faits

  • Il sera permis aux navires norvégiens (avec un permis) de procéder à la récolte commerciale de Redbait (No: Rødåte).
    Cela s’applique à sa récolte dans de grandes parties de la zone de juridiction norvégienne et dans les eaux internationales de la mer de Norvège.
  • Le quota total pour 2019 est fixé à 254 000 tonnes.
  • Un quota de superficie de 3 000 tonnes est fixé, qui peut être récolté dans une zone côtière entre la ligne de base et 1 000 mètres de profondeur (zone interne).
  • Aucun quota de navires n’est fixé pour le moment.
  • Les navires ayant des bases d’exploitation dans d’autres pêcheries peuvent obtenir le permis de chalut Redbait, qui donne le droit de récolter Redbait dans la zone en dehors du quai de 1 000 mètres (zone extérieure).
  • Dix permis limités de chalutage Redbait sont délivrés, qui autorisent les opérateurs à pêcher dans la zone intérieure jusqu’en 2029 inclusivement. Cinq d’entre eux sont délivrés à des navires opérant dans d’autres pêcheries (catégorie 2). Les cinq autres sont délivrés aux navires appartenant à des entreprises qui sont exemptées de l’obligation d’activité de la loi sur la participation (catégorie 1). Une condition préalable à l’obtention d’un permis de catégorie 1 doit être facilitée pour la transformation à bord du navire de récolte ou à terre en Norvège. Les navires de catégorie 1 ne sont pas autorisés à prélever des stocks en dehors de Redbait.
  • Selon l’article 66 de la loi sur les ressources marines, Calanus AS a obtenu un permis d’essai qui autorise son titulaire à récolter 5 000 tonnes de Redbait par an dans les zones côtières jusqu’en 2022 inclusivement. Ce permis d’essai n’est pas affecté par le fait que la récolte commerciale sera autorisée.

© Regjeringen.no / #La Norvège aujourd’hui
Flux RSS