Des réactions plus fortes aux violations des pratiques d'élevage - Norway Today - 3

Des réactions plus fortes aux violations de l’élevage

Plusieurs cas ont été découverts en 2018 où les animaux ont été gravement affectés par rapport aux années précédentes. Le nombre de propriétaires qui ont été interdits d’élevage a plus que doublé par rapport à 2017. L’Autorité norvégienne de sécurité des aliments a dénoncé plusieurs propriétaires d’animaux à la police.

«Il est important que le bien-être animal norvégien s’attaque aux propriétaires d’animaux qui ne traitent pas bien les animaux. L’Autorité norvégienne de sécurité des aliments utilise des mesures strictes contre les propriétaires d’animaux qui enfreignent les règles relatives au bien-être animal », déclare le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Olaug Bollestad (démocrates-chrétiens).

«La plupart des animaux en Norvège se portent bien. Il est néanmoins très positif que l’attention portée au bien-être animal augmente. Les préoccupations croissantes des gens et le suivi de l’Autorité norvégienne de sécurité des aliments contribuent au fait que les animaux en Norvège sont mieux lotis », poursuit Bollestad.

Découvrez les Aurores Boréales

Un nombre croissant de notifications de préoccupation

Le rapport annuel de l’Autorité norvégienne de sécurité des aliments sur les travaux sur le bien-être animal montre que le nombre de notifications de préoccupations concernant le bien-être animal continue d’augmenter. L’année dernière, l’Autorité norvégienne de sécurité des aliments a reçu un nombre record de 12 666 rapports préoccupants. La plupart des préoccupations du public concernent les animaux de compagnie, mais il existe également de nombreux rapports impliquant des chevaux et quelques-uns concernant des animaux d’élevage.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Mesures rigoureuses en cas de violations flagrantes

L’Autorité norvégienne de sécurité des aliments applique des mesures strictes à l’encontre des propriétaires d’animaux qui ont gravement enfreint les règles relatives au bien-être animal. En 2018, 78 propriétaires d’animaux ont été interdits de telles activités et 81 élevages d’animaux ont été abandonnés. Une grave négligence animale a été révélée dans 63 élevages. Il s’agit d’une augmentation par rapport à 42 élevages en 2016 et 46 en 2017. L’augmentation concerne particulièrement les animaux de compagnie, mais aussi les bovins et les ovins. Pour les porcs, il y a une baisse par rapport aux deux années précédentes.

Donne la priorité à la supervision là où il y a le plus grand risque de maltraitance

L’Autorité norvégienne de sécurité des aliments a supervisé le bien-être des animaux dans 7 857 élevages en 2018. L’Autorité accorde la priorité à la surveillance là où il y a le plus grand risque que les animaux ne se portent pas bien. Bien que des défis soient rencontrés avec certains éleveurs et dans certaines formes de production, les chiffres de négligence grave et l’utilisation des remèdes les plus stricts sont faibles, par rapport au nombre d’élevage et au nombre d’inspections. Cela est cependant grave pour les animaux concernés lorsqu’ils ne reçoivent pas la surveillance, les soins ou une alimentation et une eau adéquates au fil du temps.

© Regjeringen.no / #La Norvège aujourd’hui