Les femmes, les immigrés et les jeunes reçoivent souvent de bas salaires - 3

Les jeunes, les femmes et les immigrés sont surreprésentés dans le groupe des bas salaires. La proportion d’immigrants à bas salaires augmente selon les chiffres de Statistics Norway (SSB).

30% des salariés faiblement rémunérés sont dans la vingtaine, contre 10% des salariés à temps plein autrement. Les femmes sont majoritaires, 57% contre 40% des autres employés à temps plein. 40% des salariés faiblement rémunérés ne sont scolarisés qu’au niveau de l’école primaire, selon les chiffres de la SSB.

Alors que la proportion de personnes faiblement rémunérées et peu scolarisées a diminué au cours de la dernière décennie, la proportion d’immigrants a augmenté.

Découvrez les Aurores Boréales

Selon l’Enquête sur les conditions de vie sur l’environnement de travail, les immigrés représentaient un quart des salariés faiblement rémunérés en 2016, contre un dixième en 2006. Au cours de la même période, la part des immigrés a également augmenté chez les autres salariés à temps plein, de 5 à 11%.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Tant la proportion de femmes que la proportion de jeunes parmi les salariés faiblement rémunérés sont relativement stables depuis 2006.

Travail physiquement pénible

Un emploi faiblement rémunéré sur cinq se trouve dans le secteur de la santé et du social, tandis qu’un total de deux sur cinq travaillent dans des entreprises du commerce de détail, de l’hébergement et de la restauration ou des services aux particuliers et aux entreprises.

54% des salariés faiblement rémunérés ont au moins un type de contrainte physique au travail, contre 39% des autres salariés à temps plein.

Les travailleurs faiblement rémunérés ont également déclaré, dans une plus grande mesure que les autres, être physiquement épuisés après le travail.

Vulnérable dans la vie professionnelle

Les employés faiblement rémunérés ont souvent un lien vulnérable avec la vie professionnelle.

12% sont des salariés temporaires, contre 2% des autres salariés à temps plein. Quatre employés sur dix sont syndiqués, comparativement à six employés à temps plein sur dix. Un sur quatre n’a ni délégué syndical, ni délégué à la sécurité, ni comité de l’environnement de travail sur le lieu de travail.

SSB définit les employés faiblement rémunérés comme des employés à temps plein dont le salaire est inférieur aux deux tiers du salaire médian. SSB a souligné que l’égalité entre les bas salaires et la pauvreté ne peut être assimilée parce que cela dépend, entre autres, du revenu total du ménage et du fait qu’il vit seul.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui