Le fonds pétrolier pourrait être copropriétaire de 400 sociétés d'armes - 5
Les ventes d’armes sont un élément majeur de l’économie mondiale, Photo: Pixabay

Le Fonds pétrolier pourrait détenir des participations dans 400 sociétés d’armement

Le Norwegian Pension Fund Global (Oil Fund) peut détenir des participations dans pas moins de 400 sociétés d’armement. La majorité des Norvégiens sont opposés à de tels investissements.

«L’avenir entre nos mains, Save the Children, Norwegian People’s Aid et Changemaker sont à l’origine d’un rapport à ce sujet. Ils suggèrent que ni le ministère norvégien des Finances ni le Fonds pétrolier ne savent exactement dans combien de fabricants d’armes le fonds a investi », écrit VG.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Cela est dû au fait qu’il n’existe pas de directives claires sur ce qui devrait être considéré comme des armes ou des fabricants d’armes.

Le rapport estime que le fonds, officiellement appelé Government Pension Fund Global, a peut-être investi dans 100 à 150 fabricants d’armes et environ 250 entreprises qui fournissent des composants clés à l’industrie de l’armement.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami


Meurtre de civils

«Nous ne pouvons pas gagner de l’argent avec des entreprises qui produisent des armes qui mènent au meurtre de civils. C’est tout simplement inhumain. Le gouvernement norvégien doit veiller à ce que le Fonds pétrolier se débarrasse de tous ses investissements liés aux armes », s’exclame Anja Bakken Riise, chef de file de l’avenir entre nos mains.

Les organisations ont en outre commandé un sondage sur les attitudes des Norvégiens à l’égard du sujet. 59 pour cent sont défavorables à l’investissement du Fonds pétrolier dans les entreprises d’armement, tandis que 27 pour cent déclarent que «ça va». 14% sont indécis, selon le sondage Norstat.

Le fonds de pension du gouvernement norvégien Global a investi 8 000 milliards de NOK dans environ 9 000 entreprises à travers la planète. Elle a retiré les investissements de plusieurs industries pour des raisons éthiques mais reste impliquée dans plusieurs entreprises controversées.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui
Flux RSS