10 millions de NOK pour enquêter sur les cas de tutelle involontaire

364 personnes ont contacté les gouverneurs de comté pour informer qu’elles ne veulent pas de tuteurs, cette année seulement ; Par conséquent, le ministre de la Justice, Jøran Kallmyr (Parti du progrès), accorde 10,2 millions de NOK pour enquêter sur les affaires de tutelle.

La subvention supplémentaire de 10,2 millions de NOK est allouée à l’administration norvégienne de droit civil et aux gouverneurs des comtés – par le biais du budget national norvégien révisé, écrit le journal national VG.

Le ministre de la Justice, Jøran Kallmyr, réagit au fait que pas moins de 364 personnes pensent avoir été placées sous tutelle contre leur gré.

« Ce chiffre est trop élevé, il devrait être nul. Les gouverneurs de comté doivent maintenant creuser ces cas et évaluer la réalité de chacun », a déclaré le ministre de la Justice au journal.

« La tutelle est un outil important pour ceux qui en ont besoin, pas quelque chose à imposer contre leur gré », précise-t-il.


Examen de 18 000 cas

VG a révélé l’automne dernier que l’État ne disposait pas d’une vue d’ensemble du nombre des 64 000 cas de tutelle en Norvège qui sont volontaires. Rétrospectivement, le ministre de la Justice de l’époque, Tor Mikkel Wara (Parti du progrès) a commandé un examen de 18 000 cas de tutelle existants, ce que les gouverneurs de comté pensaient être une tâche presque impossible – sans des fonds accrus. Ils ont donc obtenu ce qu’ils ont demandé.

« Cela suffira pour mener à bien la mission », conclut le ministre de la Justice, Jøran Kallmyr.

La cagnotte de 10,2 millions de NOK sera répartie entre l’Administration norvégienne du droit civil et les départements de tutelle des gouverneurs de comté de Norvège.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui