Les agriculteurs de Norvège et des pays nordiques s'unissent pour sauver les bourdons - 5
Photo : Gorm Kallestad / NTB scanpix

« Des mesures sont nécessaires pour sauver les bourdons », déclare l’association norvégienne La Humla Suse, qui a invité les agriculteurs nordiques à une nouvelle coopération sur les bourdons.

« Dans notre nouveau projet d’abeille nordique, ce sont les agriculteurs de différents pays qui sont les principaux acteurs pour assurer les conditions de vie des bourdons à l’avenir », a déclaré Toril Mentzoni, président de La Humla Suse, à la Nation.

Au début de l’été, des professionnels de toute la région nordique et de certaines parties des pays baltes se sont réunis à Vikersund à Buskerud pour un nouveau projet apicole qui durera quatre ans. Là, des stratégies et des plans ont été mis en place pour des mesures pratiques dans les différents pays. Tous les pays sont confrontés aux mêmes défis car les bourdons ont perdu leur habitat à mesure que les terres agricoles diminuent.

L’agriculture a radicalement changé notre paysage culturel au cours des cent dernières années – et les conditions pour les plantes et les insectes se sont considérablement détériorées. La même tendance négative s’est produite dans tous les pays nordiques. C’est pourquoi tous les pays concernés souhaitent favoriser une plus grande biodiversité en lien avec l’agriculture, a déclaré Mentzoni au journal.

Elle pense que la Norvège est un pays pionnier qui peut inspirer. L’association La Humla Suse a reçu le soutien des autorités à travers une stratégie nationale pour les abeilles sauvages, et cette stratégie est maintenant transmise aux autorités des autres pays.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui

Flux RSS