Les enfants immigrés sont plus criminels que leurs parents - 5
Sylvi Listhaug (Progress Party): Vidar Ruud / NTB scanpix

Les données de Statistics Norway montrent que les enfants d’immigrants commettent plus de crimes que ceux qui ont eux-mêmes immigré. Les chiffres sont commandés par Frp.

Il y a des taux significativement plus élevés chez les immigrants pour certains types d’infractions, comme les mauvais traitements dans des relations étroites. Et nettement inférieur pour d’autres types, comme le détournement de fonds, déclare Sigmund Book Mohn de Statistics Norway (SSB) à Aftenposten.

Selon les chiffres de Statistics Norway, les hommes nés en Norvège, âgés de 15 à 35 ans et issus de la famille somalienne, ont 4,6 fois le taux de crimes violents. Les hommes d’origine irakienne sont 4 fois plus élevés, le nombre pour les hommes d’origine marocaine est de 3,2, pour les hommes d’origine turque, le nombre est de 2,8 et de 2,4 pour les hommes pakistanais.

Le rapport montre également qu’au cours d’une année moyenne de la période 2015-2017, 443 personnes ont été accusées de «mauvais traitements dans des relations étroites». 185 des 443 étaient des immigrants.

Le porte-parole de la politique d’immigration Jon Helgheim du Frp et le chef adjoint du Frp Sylvi Listhaug déclarent au journal que «l’intégration ne se fait pas automatiquement au fil du temps».

Ce n’est pas pour autant que l’utilisation de l’argent et des services, pour lesquels la Norvège a été bonne, résout les problèmes. Nous devons faire plus de demandes et vérifier beaucoup mieux si les mesures d’intégration ont un effet, disent-ils.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui

Flux RSS