Les sous-marins russes montrent du muscle dans le Nord - 5
Illustration, sous-marin. Photo : pixabay.com

La plupart des sous-marins de la flotte russe du Nord ont tenté au cours de la semaine dernière de quitter leurs bases sur la péninsule de Kola sans être découverts, et dans la mer de Barents et la mer de Norvège.

L’objectif est de montrer qu’ils sont capables de défendre leurs bases et de menacer la côte est des États-Unis en s’avançant si loin dans l’Atlantique que leurs sous-marins nucléaires stratégiques peuvent ouvrir le feu sur les États-Unis, a conseillé NRK par le service de renseignement.

Découvrez un magnifique Fjord

Il s’agit de la plus grande opération sous-marine russe depuis le début des années 1990 et l’époque de la guerre froide.

Le service de renseignement souligne qu’il ne s’agit pas d’un exercice. C’est une opération de démonstration de force militaire.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

L’opération a commencé en début de semaine dernière. Elle était ainsi en cours lorsque le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et la ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide (H) se sont rencontrés à Finnmark la semaine dernière.

Jusqu’à dix sous-marins russes participent actuellement à l’opération. Huit d’entre eux sont à propulsion nucléaire. L’objectif pour certains des sous-marins est d’aller le plus loin possible dans l’Atlantique sans être découverts. Tout le voyage depuis les bases de la Flotte du Nord dans la région de Mourmansk s’est déroulé sous la surface.

Le service de renseignement dit qu’il a toujours un assez bon contrôle sur l’endroit où se trouvent les sous-marins en ce moment.

Cette opération russe est la raison pour laquelle il y a beaucoup d’activité de vol autour de la station de l’armée de l’air à Andøya. Des avions de surveillance sont sur leurs ailes pour surveiller l’opération russe.

Comme le comprend NRK, l’opération est censée durer au moins 60 jours. VG écrit qu’il est comparé au grand exercice naval Ocean Shield 2019 que la Russie a mené cet été, à la différence que cette fois seuls des sous-marins y participent.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui

Flux RSS