Selon NRK, jusqu’à 167 000 wattmètres automatiques ne fonctionnent pas correctement. Des milliers d’entre eux doivent être lus manuellement.

Près de 3,2 millions de clients d’électricité ont fait installer des compteurs de puissance automatiques. C’est ce qu’a déclaré la filiale Elhub de Statnett à NRK.

167 000 d’entre eux ne fournissent pas de données toutes les heures, comme ils le devraient. Les compagnies d’électricité ne reçoivent les données de ces clients qu’une fois par mois, mais Elhub ne dispose pas de chiffres suffisamment bons pour déterminer si tous ces compteurs sont lus visuellement.

La raison pour laquelle les compteurs doivent être lus manuellement est due à une mauvaise couverture mobile.

Seulement à la compagnie d’électricité BKK, il y a environ 8 200 clients qui paient pour les compteurs automatiques, mais doivent les lire eux-mêmes. Il y a eu une baisse de 300 clients depuis l’automne 2018.

– «La principale raison est la mauvaise couverture mobile, que ce soit dans la zone résidentielle ou dans la cabine. Mais nous devons également disposer d’une couverture mobile suffisamment bonne là où se trouve l’armoire électrique, et celles-ci se trouvent souvent au sous-sol. Par conséquent, les installateurs doivent se rendre dans chaque résidence, examiner la couverture et éventuellement monter une antenne renforcée sur le wattmètre », explique Geir Holen de BKK à NRK.

Holen dit comprendre que les clients aimeraient éviter de soumettre leurs relevés de compteurs électriques chaque mois, mais souligne que c’est quelque chose que les Norvégiens font depuis des années.

– «Bien sûr, nous souhaitons que ce ne soit pas la situation. C’est quelque chose que les clients nous ont payé pour l’abandonner, alors nous nous excusons », dit-il.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui