Opportunités norvégiennes dans l'éolien offshore européen - 3
Photo: Equinor

Au cours des quatre prochaines années, l’Europe investira environ 230 milliards NOK dans l’éolien offshore, dont les acteurs norvégiens pourront rivaliser pour 50 milliards SEK, estime Rystad Energy.

Audun Martinsen, responsable de l’analyse des services offshore au sein du cabinet de conseil Rystad Energy, explique à Sysla que des pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Danemark sont en tête du développement à l’échelle mondiale, tandis que les développements en Asie devraient s’accélérer.

Les investissements sur le plateau continental norvégien, provenant principalement du projet Hywind Tampen, s’élèveront à neuf milliards. Il alimentera les plates-formes pétrolières Gullfaks et Snorre.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

En termes relatifs, l’éolien offshore n’est pas préliminaire, comparé aux investissements dans le pétrole et le gaz, mais si la Norvège veut suivre le rythme, elle doit déjà être impliquée.

Découvrez les Aurores Boréales

Martinsen cite Kvaerner, ABB, Aibel et la société Subsea 7 Seaways comme exemples de fournisseurs norvégiens qui pourraient être pertinents.

Selon les estimations de l’AIE, environ 15 à 20% du coût de chaque projet éolien offshore va à l’installation, 20 à 25% aux fondations, 20 à 30% aux câbles et 30 à 40% aux turbines elles-mêmes.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui