La police pour arrêter l'envoi de demandeurs d'asile qui ont de longs séjours en Norvège - 3
Ministre de la Justice et de la Sécurité publique Monica Mæland (Parti conservateur).Photo : Terje Bendiksby / NTB scanpix

La ministre de la Justice Monica Mæland (H) a demandé aux autorités de l’immigration de reporter l’expulsion des étrangers ayant de longues périodes de résidence en Norvège jusqu’à nouvel ordre.

Le ministère de la Justice et de la Gestion des urgences a envoyé des propositions d’amendements au Règlement sur l’immigration sur une solution unique pour une audience lundi soir. La proposition signifie que les étrangers ayant de longues périodes de résidence en Norvège peuvent obtenir un permis de séjour.

– « L’obtention d’un titre de séjour sera positive pour l’individu, qui aura, entre autres, la possibilité de travailler et de subvenir à ses besoins », déclare la ministre de la Justice et de la Gestion des urgences Monica Mæland (H).

Alors que l’audience est en cours, Mæland a demandé aux autorités de l’immigration de reporter l’expulsion dans les cas concernés.

Une femme éthiopienne de 63 ans qui vit en Norvège depuis 18 ans a demandé en décembre de rester dans le pays en vertu de la nouvelle législation gouvernementale, mais a été arrêtée la semaine dernière par la police et emmenée à Trandum pour expulsion, écrit Dagbladet. La décision signifie qu’elle ne peut pas être expulsée dans l’attente de la nouvelle réglementation.

– « Je suis heureux que le gouvernement arrête maintenant l’expulsion de ceux qui pourraient être soumis aux règles à venir afin qu’ils aient la possibilité d’être évalués pour l’amnistie », a déclaré le ministre de l’Enfance et de la Famille Kjell Ingolf Ropstad ( KrF).

La plate-forme Granavolden déclare que le gouvernement devrait « faciliter une solution unique pour les demandeurs d’asile plus âgés et non retournables qui vivent en Norvège depuis plus de 16 ans ».

Cela signifie qu’une personne âgée de 47 ans et résidant en Norvège depuis 18 ans pourra demander un séjour. Il en sera de même pour une personne qui a 35 ans et qui est dans le pays depuis 30 ans.

2021 est fixé comme limite à appliquer car c’est à ce moment-là que la législature actuelle expire.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui