Le secteur pétrolier réduit le nombre d'emplois d'été - 3

Plusieurs entreprises du secteur pétrolier se sont vues contraintes de réduire ou de supprimer le nombre de postes vacants d’été en raison de la situation de Corona.

Au total, 340 étudiants se sont vus offrir des emplois d’été à Equinor. En raison de la situation Corona, cependant, 100 d’entre eux ont été informés que cela ne pouvait pas aller de l’avant.

– C’est regrettable. Nous nous engageons à atteindre autant d’étudiants et de jeunes qui entreront bientôt dans la vie active que possible, déclare Morten Eek in Equinor, contact de presse à Stavanger Aftenblad / E24.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Selon Eek, il y a plus de considérations pratiques que financières derrière la décision.

Allez voir les Baleines en Catamaran

– On ne peut pas proposer un programme où les gens se mélangent, explique-t-il.

La plupart des postes vacants d’été qui seront perdus sont des offres aux étrangers. Ils sont désormais limités, entre autres en raison des restrictions de voyage, des permis de travail et des nouvelles règles fiscales.

240 candidats d’été travailleront toujours pour l’entreprise en juin et juillet, mais ils travailleront principalement à domicile.

D’autres entreprises réduisent également leurs offres pour les étudiants et les diplômés. ConocoPhillips avait prévu 22 stages cette année, mais ils sont en cours de résiliation. Il n’y aura pas non plus de substituts d’été, mais le processus a été arrêté avant que les détails ne soient clairs.

Il n’y aura pas non plus d’emplois d’été chez Vår Energi cet été.

«Malheureusement, nous avons également dû mettre fin à l’admission prévue pour les stages et les emplois d’été en raison de la situation Corona», déclare Andreas Wulff, directeur des communications.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui