Un Norvégien-iranien devant un tribunal au Danemark - accusé d'avoir planifié un assassinat - 3
Cour.Photo:Pixabay

Le procès contre un Norvégien-Iranien accusé d’espionnage au nom de l’Iran a commencé à Roskilde.

Le bureau du procureur danois pense que l’homme a aidé les autorités iraniennes à planifier l’assassinat d’un Iranien en exil qui vit au Danemark depuis 2006.

Le Norvégien-Iranien de 40 ans a plaidé non coupable, tandis que les autorités danoises estiment que l’attaque n’a été évitée que par la vigilance de la police danoise.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

L’homme qui aurait été la cible de l’assassinat était un résident de Ringsted on Zealand et était recherché par les autorités iraniennes.

Découvrez un magnifique Fjord

Les autorités iraniennes ont émis un mandat d’arrêt contre l’homme en 2008. Il a été envoyé au Danemark en 2009, mais les autorités danoises n’ont pas donné suite. Au lieu de cela, l’Iranien en exil a reçu une protection policière à un moment donné.

L’homme est une figure de proue du mouvement ASMLA, un groupe rebelle nationaliste arabe qui se bat depuis 1999 pour que la province iranienne du Khuzestan devienne son propre État arabe.

Les autorités iraniennes ont qualifié le groupe d’organisation terroriste.

Selon l’acte d’accusation, le Norvégien-Iranien a pris des photos et une vidéo de la zone au domicile de l’exilé les 25 et 27 septembre 2018. L’accusation pense que le matériel a ensuite été remis aux services de renseignement iraniens, qui l’ont utilisé pour préparer un assassinat.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui