Les autorités norvégiennes ont lancé des films sur l'orientation sexuelle en arabe et en somali - 5
Directrice Libe Rieber-Mohn à la Direction de l'intégration et de la diversité IMDDirectrice Libe Rieber-Mohn à la Direction de l’intégration et de la diversité IMD : Heiko Junge / NTB scanpix

IMDi a sorti des films avec des suggestions de nouveaux mots envers les homosexuels, les lesbiennes, les bisexuels et les transgenres en somali et en arabe dans l’espoir d’accroître la tolérance envers toutes les orientations sexuelles.

– » En arabe, il y a 40 mots pour l’amour, mais pas de mots respectueux pour les hommes qui aiment les hommes. En somali, il y a neuf mots pour embrasser, mais pas de mots respectueux envers les femmes qui sont attirées par les femmes », a déclaré Libe Reiber-Mohn, directrice de l’intégration et de la diversité (IMDi), à Aftenposten.

– » Tout amour a la même valeur quelle que soit la sexualité de celui que l’on aime. Les mots ont du pouvoir. Comment se référer les uns aux autres a une importance sur la façon dont nous nous voyons les uns les autres et nous-mêmes », continue-t-elle.

Le but des films est de donner aux jeunes homosexuels d’origine multilingue des mots pour parler de leur propre identité dans leur langue maternelle, comme le somali et l’arabe, sans que ce soit condescendant ou honteux.

Les films sont réalisés en coopération avec Skeiv Verden, suite aux commentaires de nombreux groupes minoritaires, je ne trouve pas de termes neutres ou positifs pour décrire les LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels), en particulier en arabe et en somali.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui