Equinor présélectionne quatre initiés en tant que successeur potentiel de PDG - 3

Equinor a présélectionné quatre candidats internes pour succéder au directeur général Eldar Saetre, qui devrait annoncer son départ dans les prochains mois, a déclaré à Reuters une source proche du processus.

Les candidats ont été invités à présenter leur point de vue sur la manière d’accélérer la transformation du groupe pétrolier et gazier norvégien pour devenir une entreprise plus verte tout en préservant la rentabilité, a déclaré la source.

Les quatre candidats internes sont le directeur financier Lars Christian Bacher, responsable du midstream et du marketing Irene Rummelhoff, responsable du développement international et de la production Torgrim Reitan et responsable de la technologie, des projets et du forage Anders Opedal, a déclaré la source.

Découvrez un magnifique Fjord

Le quotidien économique norvégien Dagens Naerlingsliv a été le premier à rendre compte des quatre candidats la semaine dernière. Il a déclaré que le conseil d’administration d’Equinor pourrait également envisager des candidats externes.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Nous ne voulons pas commenter les spéculations ou les rumeurs sur le moment où Eldar Saetre quittera ses fonctions de PDG ou sur les candidats possibles pour prendre la relève en tant que PDG », a déclaré le porte-parole d’Equinor.

Opedal a refusé de commenter. Bacher n’était pas immédiatement joignable pour commenter. Reuters n’a pas été en mesure de contacter Rummelhoff et Reitan pour obtenir des commentaires.

Saetre, 64 ans, dirige Equinor depuis 2014, lorsque son prédécesseur Helge Lund est parti pour occuper le poste de direction chez BG Group, qui fait désormais partie de Royal Dutch Shell.

Saetre a atteint l’âge de la retraite de 62 ans en 2018, mais le conseil d’administration de l’entreprise lui a demandé de rester jusqu’à cinq ans.

Saetre a changé le nom de la société publique majoritaire de Statoil à Equinor en 2018 et a lancé sa transformation d’une société pétrolière et gazière en une société «large énergie», promettant d’augmenter les investissements dans les énergies renouvelables.

Saetre a également dû faire face à une vague de dépréciations liées aux acquisitions de réserves de pétrole onshore et offshore aux États-Unis dans les années précédant la chute des prix du pétrole de 2014, entraînant finalement des pertes et des radiations cumulées de 20,4 milliards de dollars.

Des quatre candidats, Bacher dirigeait auparavant la division internationale de l’entreprise, qui n’incluait pas les opérations d’Equinor aux États-Unis.

Rummelhoff, la seule candidate féminine, a dirigé l’activité renouvelable d’Equinor et est actuellement responsable du trading, qui a connu une solide performance au deuxième trimestre, contribuant à contrer l’impact de la chute des prix du pétrole et du gaz.

Reitan était directeur financier jusqu’en 2015, date à laquelle il est devenu chef de la division américaine.

Le quatrième candidat, Opedal, a passé plus de 20 ans chez Equinor principalement dans des emplois techniques et était en charge du Brésil, où Equinor entend croître rapidement au cours des 5 prochaines années.