La Norvège mettra plus de voyageurs en quarantaine alors que les cas de COVID augmentent - 3

OSLO (Reuters) – La Norvège a déclaré qu’elle réimposerait des mesures de quarantaine aux voyageurs en provenance d’un plus grand nombre de pays étrangers et a réitéré son conseil selon lequel les Norvégiens devraient éviter de se rendre à l’étranger au milieu d’une augmentation du nombre de nouveaux cas de coronavirus.

La Norvège a diagnostiqué 357 personnes atteintes de COVID-19 la semaine dernière, le plus élevé depuis avril, mais toujours bien en deçà du record de 1 733 cas trouvés en une seule semaine fin mars, ont montré les données de l’Institut norvégien de santé publique (FHI).

« Nous le faisons maintenant pour que tout le monde puisse le plus tôt possible vivre sa vie aussi librement que possible », a déclaré la Première ministre Erna Solberg lors d’une conférence de presse.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Tous les voyages à l’étranger sont associés à un risque d’infection », a déclaré Solberg.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La semaine dernière, la Norvège a suspendu un plan visant à rouvrir davantage la société et a exhorté ses citoyens à s’abstenir de voyager à l’étranger.

Bien qu’elle ne soit pas membre de l’Union européenne, la Norvège appartient à la zone de voyage Schengen sans passeport. Il avait certaines des restrictions de voyage les plus strictes d’Europe au début de la pandémie avant de les lever progressivement à partir de juin.

Il réimposera désormais des quarantaines de 10 jours à partir de samedi pour tous les voyageurs en provenance de Pologne, de Malte, d’Islande, de Chypre et des Pays-Bas, ainsi que des îles Féroé et de certaines régions danoises et suédoises.

La Norvège a déjà réintroduit des contraintes similaires pour l’Espagne, la France, la Suisse et plusieurs autres, et a suspendu un plan visant à autoriser les voyages d’agrément en provenance de certains pays non européens, qui est interdit depuis mars.

La recommandation de ne pas partir à l’étranger restera en vigueur jusqu’au 1er octobre.

Avec une population de 5,4 millions d’habitants, la Norvège avait signalé un total de 9 750 cas mercredi, avec 256 décès.

Pourtant, les hospitalisations ont à peine augmenté ces dernières semaines, a déclaré la directrice de FHI, Line Vold.

« Cela peut être dû au fait que les hospitalisations surviennent généralement à un stade ultérieur de la maladie, et aussi parce qu’il y a plus de jeunes infectés », a déclaré Vold.

Les autorités discutent également de l’opportunité de mettre à jour les directives sur le port de masques faciaux dans les espaces surpeuplés, ce qui, pour l’instant, n’est pas recommandé.

(Reportage de Terje Solsvik et Nora Buli, édité par Gwladys Fouché et Nick Macfie)

La Norvège aujourd’hui