Siv Jensen réagit vivement à la réaction de la Turquie envers SIAN - 5
Démonstration SianBergen.Démonstration Sian.Photo : Eivind Senneset / NTB scanpix

Le leader du FRP Siv Jensen (Parti du progrès) a vivement réagi à l’initiative du ministère turc des Affaires étrangères après que l’organisation SIAN a brûlé le Coran à Oslo ce week-end.

Le ministère condamne l’action dans un communiqué publié sur la page Facebook de l’ambassade de Turquie et écrit qu’il attend des autorités norvégiennes qu’elles prennent les mesures nécessaires pour garantir que ce type d’action ne se reproduise plus.

Jensen réagit fortement à cela. Elle attend du gouvernement qu’il envoie aux autorités turques un message clair indiquant que la liberté d’expression est inscrite dans la constitution norvégienne.

« Nous ne permettrons pas aux forces totalitaires ou à d’autres États de restreindre la liberté d’expression constitutionnelle que nous avons en Norvège. Permettez-moi de dire qu’il est parfaitement légal de brûler le Coran en Norvège. Cela devrait encore l’être. Je m’éloigne de brûler le Coran, de la même manière que je m’éloigne de brûler le drapeau norvégien ou la Bible. C’est encore quelque chose que nous devons endurer dans notre société, car cela fait partie de la liberté d’expression », a déclaré le chef du FRP dans un commentaire à NTB.

Dans le même temps, elle souligne que le parti se tient à distance de Stopping the Islamization of Norway (SIAN).

C’est lors d’une célébration samedi que le profil du SIAN, Fanny Bråten, s’est mis en pièces et a craché sur des pages du Coran.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui